L'eau potable

Le cadre général Eau Potable et Santé Publique

La gestion de l’eau potable, notamment de par les répercutions qu’elle peut avoir sur la santé publique, est très strictement encadrée par les textes, et mise en place selon des critères précis. Tout d’abord, la qualité de l’eau est soumise à des limites et des références strictes dont le dépassement donne lieu au lancement d’une procédure visant à enquêter sur les phénomènes de non-conformité pour les combattre et rétablir la qualité de l’eau potable. Pour les mêmes raisons, les eaux d’alimentation font elles aussi l’objet d’un contrôle permanant, tant du responsable de la production et de la distribution d’eau, que de l’Etat. L’Union européenne pose du reste des exigences précises quant à au maintien de la qualité de l’eau potable. Les eaux brutes destinées à la potabilisation font également l’objet d’une procédure spécifique et outre les organes compétents pour la gestion de l’eau potable, une participation peut aussi être demandée aux particuliers en vue de leur raccordement au réseau d’eau potable.

Les formalités liées aux ouvrages

Toujours dans un souci de préservation de la santé publique, des règles précises viennent encadrer l’action de l’homme s’agissant de l’eau potable. Des formalités sont en effet posées par les textes, obligeant les personnes souhaitant mettre en place certains ouvrages à se soumettre à des procédures variables, détaillées dans cette rubrique. Ainsi, dans le cas de prélèvements d’eau destinée à la consommation humaine, un régime de déclaration et d’autorisation existe, au regard d’une nomenclature particulière, soumettant le demandeur à des obligations spécifiques. De même, des règles strictes sont posées ne matière de protection des captages d’eau potable, imposant par exemple aux constructeurs le respect d’un périmètre de protection mis en place autour de ces captages. Enfin, les particuliers sont eux aussi soumis à des procédures spécifiques, lorsqu’ils souhaitent bénéficier de l’eau d’un puits ou forage privé en vue d’un usage domestique.

L'eau potable : aspects techniques

Pour qu’une eau soit déclarée potable, de nombreux paramètres sont à prendre à compte sous peine de graves conséquences pour la santé publique. Cette rubrique aborde les aspects techniques propres au traitement de l’eau en vue de sa consommation. En effet, il existe des critères à prendre en compte et des matières à réguler pour obtenir une qualité d’eau satisfaisante. Ainsi, tant pour les eaux de surface que les eaux souterraines, et dans le cas des eaux dures, il sera expliqué comment traiter la ressource au niveau de sa couleur, de sa turbidité, de sa dureté, des matières organiques qui la composent, afin d’obtenir une eau de qualité. Enfin, intervenant à l’issue de ces différents traitements, l’étape de la désinfection de l’eau sera présentée dans ses conditions de mise en œuvre.

Gestion des crises liées au réseau d'eau potable

Les réseaux d’eau alimentent aussi bien les abonnées que les services de lutte contre l’incendie. Dans les deux cas, une crise sur ce réseau peut avoir des conséquences importantes. En effet, avec plus de 99% de la population française raccordée à un réseau public de distribution d’eau potable, cette ressource représente un besoin vital. C’est pourquoi, face aux situations pouvant menacer le réseau (inconscience, accidents, actes de malveillance…), diverses procédures sont mises en place afin de garantir l’accès ininterrompu à l’eau potable. Ainsi, des études et des contrôles sont effectués, des diagnostics sont données et des mesures de préventions sont mises en place, tout cela dans un but de suivi de la ressource et en vue du meilleur traitement possible.