Retour sur les premières Rencontres nationales de l’eau publique

Plus que jamais et de manière cruciale, les questions de la gestion locale de biens communs sont posées, qu’il s’agisse de l’eau, l’assainissement, l’énergie, l’alimentation, l’agriculture…

Des thèmes et dynamiques auxquels les acteurs publics de l’eau peuvent pleinement contribuer, chacun à leur façon, en tenant compte des spécificités et richesses locales, tout en cherchant à s’adapter aux enjeux globaux qu’impose le changement climatique. Car, on ne le dit jamais assez, l’eau ne consiste pas qu’en une industrie de réseaux : elle est l’un des facteurs majeurs du développement des économies locales et des territoires.

Au carrefour de nombreuses politiques publiques et à l’origine de multiples solutions locales, exerçant un service public de proximité, inscrit dans le long terme pour le bénéfice des citoyens, les acteurs publics de l’eau ne sont pas exploitants d’un service public : ils sont de véritables garants de ces dynamiques de vie.
C’est ce nouveau regard sur l’eau que ces premières Rencontres nationales de l’eau publique ont voulu mettre en lumière, grâce à ses trois tables rondes.