Qu’en est-il réellement des usages de l’eau dans les stations de montagne ?

"Quantifier les usages de l’eau en territoire touristique de montagne". C’est le titre de la thèse de doctorat défendue avec succès cet été par Martin Calianno à la Faculté des géosciences et de l’environnement de l’Université de Lausanne [1]. Ce jeune chercheur part du constat que, dans les territoires touristiques de montagne, on s’est jusqu’ici fortement intéressé aux ressources en eau, mais beaucoup moins à ses usages. On dispose par exemple de nombreuses données sur les quantités d’eau utilisées pour la production d’électricité, mais on en manque singulièrement sur les usages de l’eau potable et de l’irrigation. Durant cinq ans, Martin Calianno a combiné la moisson technique de données quantitatives, les observations de terrain, les entretiens avec des usagers et le développement de méthodes pour l’évaluation spatiale et temporelle des usages de l’eau. Tour d’horizon d’une problématique d’une grande actualité dans les stations de montagne.