La protection des captages d’eau, une expertise de l’ONF au service des collectivités

 

La qualité de l’eau constitue un enjeu majeur en France : il est nécessaire de la préserver contre les risques de pollution, en particulier quand elle est destinée à la consommation humaine. En ce sens, la forêt joue un rôle protecteur sur sa qualité. Elle assure la préservation du sol et sa capacité de filtration de l’eau ; les éléments minéraux se recyclent par l’activité biologique constante qui s’y produit. La couverture forestière a également un rôle d’intermédiaire en restituant progressivement l’eau lors des fortes pluies, ce qui réduit les phénomènes d’érosion.

Lorsque des travaux forestiers sont mis en œuvre, l’Office national des forêts (ONF) prend les précautions nécessaires pour ne pas endommager les sols et préserver la qualité des eaux souterraines. En périmètre de captage d’eau potable, une réglementation stricte s’applique afin de protéger la ressource vis-à-vis des pollutions.

Pour protéger ces sites sensibles et respecter la déclaration d’utilité publique (DUP) instaurant des périmètres de protection des ouvrages, les collectivités peuvent faire appel à l’ONF. Ses compétences s’étendent de l’élaboration de plans de gestion de forêts situées dans des zones de captage, jusqu’à l’installation et l’entretien des périmètres de protection des ouvrages. Elles ont été mises en œuvre sur deux chantiers d’envergure : dans la vallée des Belleville en Savoie et dans la métropole de Grenoble en Isère.