Eau et territoires : pour un nouvel imaginaire de l'eau

 

C'est à la "ré-imagination" d'un projet de société qu'invitait, ce 6 juillet, la deuxième édition des Rencontres nationales de l'eau publique, organisées à Paris par France eau publique. L'occasion pour Christophe Lime, président de cet organisme militant pour la mise en place de régies publiques (Bordeaux et Lyon en sont deux exemples récents), de dénoncer l'aspect très financier de la fusion entre Suez et Véolia (pour laquelle un accord a été signé en mai dernier). "On a beaucoup parlé de rémunération d'actionnaires, pas forcément de politique de l'eau. Ça a semé beaucoup de doutes chez les élus qui nous ont fortement sollicités pour étudier un retour en gestion publique", a-t-il soufflé à la tribune. "L'eau a joué un rôle essentiel dans la crise sanitaire, or elle reste encore la grande impensée des politiques territoriales."