Niger - Barrage Kandaji

Titre long: 
Niger - Détermination d'une structure de gestion du futur Barrage de Kandaji
Pays: 
Niger
Nom du client/bénéficiaire: 
Haut Commissariat à l'Aménagement de la Vallée du Niger
Date de démarrage: 
janvier, 2017
Date d'achèvement: 
décembre, 2021
Financeur: 
Banque Mondiale
Nom des consultants associés/partenaires éventuels: 
Groupement Nodalis Conseil, ISL ingénierie
Descriptif du projet: 

Le Gouvernement du Niger à travers le Haut-Commissariat à l’Aménagement de la Vallée du
Niger (HCAVN) et ses partenaires dans la mise en oeuvre du Programme Kandadji souhaitent
de créer les structures pour assurer la gestion et exploitation durables des infrastructures qui
seront développées.
Le barrage de Kandadji est aussi une infrastructure a usage multiple et le premier des grands
barrages structurants à caractère transfrontalier prévus dans le Bassin du Niger dans le cadre
de la Vision Partagée. L’Autorité du Bassin du Niger assurera donc aussi un certain rôle dans
gestion durable de cette infrastructure, comme prévu dans la Charte de l’Eau.
Avant la date prévue pour le remplissage du réservoir du Barrage de Kandadji, le Niger
souhaite mettre en place une structure pour la gestion du barrage à l’échelle nationale et du
bassin du Niger
Toujours avant la date prévue pour le remplissage du réservoir du Barrage de Kandadji, le
Niger souhaite faire en sorte qu’un accord d’achat d’électricité soit signé entre l’opérateur de
la centrale et NIGELEC.
L’objectif de cette étude est de définir le dispositif institutionnel le plus approprie afin
d’assurer (i) la gestion du patrimoine et des revenus et de la dette ; (ii) la gestion
multisectorielle de l’eau du réservoir à l’échelle nationale ainsi que du bassin du Niger et (iii)
l'exploitation et l’entretien de la future usine hydroélectrique et du barrage de Kandadji.L’assistance à l’Etat du Niger dans la mise en en oeuvre et l’opérationnalisation des structures
de gestion retenues comprendra, entre autres :

Descriptif des services rendus par l'OIEau: 

Rapports

L’étude consiste à proposer une structure adéquate pour : (i) l’allocation des biens et de la
dette (identification d’une société de patrimoine ou une solution équivalente), (ii)la gestion
multisectorielle de l’eau du réservoir à l’échelle nationale et du bassin (identification d’un
comité de gestion ou solution équivalente) (iii)l'exploitation opérationnel de la future centrale
hydroélectrique et du barrage de Kandadji (identification operateur ou solution équivalente),
hors lignes de transport et postes associés
Les cas doivent comprendre les trois fonctions définies dans le paragraphe précèdent mais ils
peuvent comprendre une répartition différente des structures.
Plusieurs cas de figure avec leurs atouts et inconvénients sont à présenter dans l’étude (y
compris la possibilité de participation du secteur privé).
L’étude devra prendre en considération la complexité limitée de l’exploitation des centrales
hydroélectriques et l’expérience dans la sous-région. Elle devra aussi prendre en compte les
leçons apprises dans la gestion des barrages de la sous-région.
Le consultant devra s’assurer que ses recommandations seront conformes au cadre législatif
du Niger (le Code de l’Electricité – Loi 2003 – 004 du 31 Janvier 2003 et l’Ordonnance No
2010 – 09 du 1er Avril 2010 portant Code de l’Eau au Niger) ainsi qu’au corpus juridique de
l’ABN et aux résultats des études antérieures, notamment celles relatives à la Charte de l’Eau
du bassin du Niger et la gestion coordonnée des barrages structurants.

statut: 
en cours