Incubation de projets d'adaptation aux changements climatiques dans le bassin du fleuve Sénégal

Titre long: 
Valorisation de projets d'adaptation au changement climatique sur le fleuve Sénégal
Pays: 
Guinée
Mali
Mauritanie
Sénégal
Précisions sur la localisation: 
Bassin du Fleuve Sénégal
Nom du client/bénéficiaire: 
OMVS
Date de démarrage: 
décembre, 2018
Date d'achèvement: 
janvier, 2021
Financeur: 
AESN
Nom des consultants associés/partenaires éventuels: 
CACG
Descriptif du projet: 

Le bassin du fleuve Sénégal, encadrée par des régions semi-désertiques, est une source de vie régionale partagée entre la Guinée, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. Dans un contexte de diversification des usages et d’accroissement des prélèvements, en parallèle à une dégradation de la ressource, les pays riverains du fleuve ont organisé la gestion et le partage de cette ressource en eau à travers un organisme de bassin transfrontalier crée en 1972 : l’Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal. Les enjeux auxquels fait face l’OMVS sont aujourd’hui très contrastés et comprennent autant la production d’hydroélectricité que la sécurité alimentaire, l’alimentation en eau potable, la navigation et la conservation d’écosystèmes uniques.

Dans un contexte de changements climatiques marqué une élévation des températures moyennes et du niveau de la mer ainsi que des épisodes de sécheresse et d’inondation plus intenses, la gestion intégrée des ressources en eau et le renforcement de la résilience du bassin sont des défis d’envergure pour la région. Cependant, les outils de gestion de la ressource et les moyens d’action de l’OMVS sont aujourd’hui encore insuffisants pour réponde à ces enjeux. Il est donc crucial que des solutions complémentaires soient apportées pour améliorer la résilience du bassin et de ses populations face aux changements climatiques et permettre une gestion optimisée et durable des ressources en eau et des écosystèmes associés.

Cette action financée par l’agence de l’eau Adour-Garonne (AEAG) et mise en œuvre par l’Office International de l’Eau (OiEau) a pour objectif de faire émerger des projets ambitieux d'adaptation aux changements climatiques dans le bassin du fleuve Sénégal qui pourront être soumis à la finance climat.

Le porteur du futur projet est l’Organisation pour le Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) et l’incubation est menée en collaboration avec la Compagnie d'Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG), partenaire technique du projet MOSIS (financement AEAG) dans la zone du delta du fleuve.

Cette incubation s’inscrit dans le cadre du programme « 20 projets eau et climat des agences de l’eau françaises pour l’Afrique», contribution à l’Accord de Paris sur le Climat, ainsi que de l’engagement pris par le Président de la République française durant le « One Planet Summit » du 12 décembre 2017 : assurer en cinq ans le montage de « 100 projets eau et climat » sur le continent africain dans le cadre de la Plateforme d’Incubation des Alliances Mondiales pour l’Eau et le Climat (AMEC).

Deux axes de travail complémentaires ont été proposés au début de l’action en 2018 : les outils d’aide à la décision par satellite (sur la base du projet MOSIS) et le suivi de la qualité de l'eau.

Descriptif des services rendus par l'OIEau: 

L’incubation a été pilotée par l’OiEau de manière continue entre 2019 et 2020 en partenariat avec la CACG et en étroite collaboration avec le Haut-Commissariat de l’OMVS et la SOGED. Elle s’est déroulée en plusieurs étapes :

  • Revue bibliographique et concertation avec les acteurs du projet pour identifier les besoins de l’OMVS en matière d’outils d’aide à la décision, de télédétection et de suivi de la qualité de l’eau ;
  • Analyse des projets en cours dans le bassin, notamment
    • MOSIS (financement AEAG, mise en œuvre CACG),
    • SCREEN – Projet de suivi et contrôle de la ressource en eau et de l’environnement (financement AFD),
    • Etat des lieux et scénarii proposés / Opérationnalisation du réseau Qualité du fleuve Sénégal (financement AERMC, mise en œuvre CNR),
    • WEFE SENEGAL – Projet d’appui à la gestion des ressources en eau et du Nexus eau-énergie-agriculture dans le bassin du fleuve Sénégal (financement UE),
    • PGIRE 2 – Programme de gestion intégrée des ressources en eaux (financement Banque Mondiale) ;
  • Etude des deux thèmes proposés et rédaction de deux fiches projets préliminaires en collaboration avec l’OMVS (en annexe)
    • Organisation d’un atelier participatif à Dakar en juillet 2019,
    • Fiche 1 – Projet MOSIS@BFS : Mutualiser les Observations Satellitaires pour l’Innovation de Services dans le bassin du fleuve Sénégal,
    • Fiche 2 – Opérationnalisation du réseau Qualité du fleuve Sénégal ;
  • Identification des bailleurs potentiels (liste en annexe)
    • Présentation au Groupe de travail sur l'hydrologie spatial à Paris en décembre 2019 (pour l’AFD),
    • Présentation au Centre de Suivi Écologique à Dakar en février 2020 (pour le Fonds Vert pour le Climat),
    • Identification de l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), entité accréditée au Fonds d’Adaptation et au Fonds Vert pour le Climat, comme partenaire ;
  • Consolidation du projet au regard des critères de la Finance Climat avec le concours de l’OSS et rédaction d’une note de concept bancable pour un projet de renforcement de la résilience du bassin.
statut: 
terminé