Comparaison des observatoires des services d’eau et d’assainissement collectif

Titre long: 
Comparaison des observatoires des services d’eau et d’assainissement collectif
Pays: 
Allemagne
Danemark
Espagne
France
Portugal
Royaume-Uni
Date de démarrage: 
janvier, 2019
Date d'achèvement: 
février, 2020
Financeur: 
AFB
Descriptif du projet: 

L’OIEau est partie prenante des Assises de l’Eau au sein du groupe de travail «Diagnostic technique et financier de la gestion de l'eau et de l'assainissement» dont une partie des travaux consiste à évaluer les performances des services d’eau en France en lien avec SISPEA.

La gouvernance et la bonne gestion des services d’eau et d’assainissement passent par la collecte et l’analyse de données nécessaires au calcul d’indicateurs de performance. Ceux-ci permettent une comparaison des sociétés d’eau entre elles ; ils constituent également un moyen d’informer le public et d’améliorer l’acceptation des coûts liés à ces services ; enfin, ils peuvent constituer un outil de gestion permettant aux entités en charge de ces services d’orienter leurs actions d’amélioration.

Dans la plupart des pays Européens, il existe une initiative d’observation des performances des services d’eau et d’assainissement, activité d’autant plus importante dans le contexte actuel de changement climatique. Réaliser un parangonnage (benchmarking) des pratiques dans différents pays est un outil essentiel pour accroître la connaissance sur ce thème et pour identifier des bonnes pratiques pouvant permettre aux politiques de prendre des mesures afin d’assurer l’amélioration continue du service public.

Descriptif des services rendus par l'OIEau: 

L’objectif du travail est :

  • d’une part de mener une analyse comparative des initiatives d’observation des performances des services d’eau et d’assainissement dans plusieurs pays européens ; ces observatoires / régulateurs étant replacés dans leur contexte national de gestion des services d’eau et d’assainissement.
  • la finalité est de pouvoir, grâce à cette publication en français et en anglais, engager une discussion avec ces pays quant à leur intérêt concernant la création d’un réseau européen permettant à toutes les entités en charge des observatoires d’échanger sur leurs difficultés et réussites.

 

L’étude porte sur 6 pays :

  • France ;
  • Allemagne ;
  • Angleterre et Pays de Galles ;
  • Danemark ;
  • Portugal ;
  • Espagne.
Fichiers pour le site internet: 
statut: 
terminé