Appui technique en production d’eau potable au SIAEP de La Saunière

Titre long: 
Appui technique en production d’eau potable au SIAEP de La Saunière : Bilan de fonctionnement de l’usine de production d’eau potable de Beaumont
Pays: 
France
Précisions sur la localisation: 
NOUVELLE-AQUITAINE
Nom du client/bénéficiaire: 
SIAEP La Saunière
Date de démarrage: 
mars, 2015
Date d'achèvement: 
mars, 2015
Financeur: 
SIAEP La Saunière
Nom des consultants associés/partenaires éventuels: 
Conseil Départemental de Creuse
Descriptif du projet: 

Le Syndicat Intercommunal d’Alimentation en Eau Potable de la Saunière (23), suite à des rapports d’analyses d’eau distribuée non conformes a fait appel à l’OIEau pour réaliser le bilan de fonctionnement de son usine de production d’eau de Beaumont. Dans une démarche de sécurisation de la distribution d’eau avec les syndicats attenants, cette usine a été en effet réhabilitée en 2009. L’usine sert actuellement de complément aux sources qui alimentent en grande partie les communes du syndicat. Les problématiques récurrentes étant essentiellement liées à une mauvaise élimination de la matière organique sur la filière de traitement. Cette filière comprend :

  • une reminéralisation en tête (CO2 et chaux)
  • une préozonation
  • une coagulation – floculation – décantation (une seule file avec décanteur lamellaire)
  • un pompage pour passer sur trois filtres à sable en parallèle
  • une neutralisation à l’eau de chaux
  • une chloration (au chlore gazeux)

L’eau servant de ressource a les caractéristiques des eaux limousines provenant de ressources de surface stagnantes (forte charge en matières organiques provenant du lessivage des sols et de la couleur) et elle contient également du fer des cyanobactéries. Concernant la production d’eau, des dépassements récurrents en COT (matières organiques) sont observés lors des analyses ARS de l’eau traitée en sortie d’usine. Une autre problématique du syndicat a été de réduire les pertes en eau.

A l’issue des essais sur site, plusieurs éléments ont été mis en avant avec notamment la nécessité d’une optimisation de l’automatisation de l’usine pour diminuer les pertes en eau. Quelques petits investissements de matériels ont également été suggérés et de nombreux conseils d’exploitation ont été dispensés. De plus, comme l’a montré l’étude, la filière de traitement n’étant pas totalement adaptée à la qualité d’eau à traiter, des préconisations de réhabilitation ont également été faites pour le moyen terme.

Descriptif des services rendus par l'OIEau: 

Ces améliorations préconisées en vue d’optimiser le fonctionnement de la filière devraient ainsi permettre des économies de réactifs ainsi que de réduire significativement les pertes en eau et donc de diminuer substantiellement le coût de fonctionnement.

 

statut: 
terminé