IMPACT DE LA RUPTURE D'UNE VANNE DU BARRAGE DE TUILIERES SUR LA FONCTIONNALITE DES SITES DE FRAIE A MIGRATEURS SITUES EN AVAL : CAS DE LA GRANDE ALOSE ET DE LA LAMPROIE MARINE

Même si l'absence d'état initial ne permet pas de statuer avec certitude sur l'impact de la rupture du barrage de Tuilières sur le substrat des zones de fraie à alose et à lamproie marine en aval, les différentes études réalisées (analyses granulométriques, modélisations hydrauliques, suivi de la reproduction naturelle) ne semblent pas révéler l'existence de modifications des sites susceptibles de remettre en cause le succès de la reproduction naturelle sauf sur les secteurs situés à l'aval immédiat de l'ouvrage hydroélectrique où l'on observe localement des teneurs en sédiments fins plus élevées. Méthodologie. Résultats. Conclusion. FIGURES ; TABLEAUX ; BIBLIOGRAPHIE

Accès au document

Métadonnées du document