Synthèse - Les proliférations de cyanobactéries : facteurs de développement, conséquences sur les usages et mesures de gestion = Cyanobacterial blooms : development factors, impacts on the uses and management measures

AgroParisTech / Colbert E. - NOTE TECHNIQUE - 2017

Le développement des cyanobactéries dans les plans d’eau est un phénomène mondial. La prolifération de ces micro-organismes se déroule dans des conditions environnementales et physico-chimiques spécifiques : température élevée, eau stagnante et disponibilité en éléments nutritifs (azote et phosphore) importante. Le phosphore est considéré comme le facteur limitant à la prolifération des cyanobactéries car cet élément est naturellement rare dans l’eau. L’azote n’est pas un facteur limitant à leur développement car certaines espèces de cyanobactéries peuvent fixer l’azote atmosphérique dissous dans l’eau. La maîtrise des apports de phosphore est donc un point de contrôle déterminant. Dans les milieux agricoles et urbanisés le phosphore peut provenir de sources externes telles que les rejets d’assainissement des eaux usées et les intrants agricoles. Les plans d’eau disposent également d’une charge interne de phosphore contenue dans les sédiments. Le relargage du phosphore se déroule lorsque l’interface eau-sédiments se trouve en condition anoxique. Les plans d’eau sont particulièrement sujets aux dépôts de sédiments en raison des faibles courants. La prolifération de cyanobactéries dans un plan d’eau à usage récréatif ou alimentation en eau potable constitue un problème majeur en raison des risques sanitaires liés à la production potentielle de cyanotoxines. En cas de contamination des plans d’eau, des mesures préventives sur les usages de l’eau sont instaurées afin de limiter l’exposition des populations. (Résumé d'auteur).

Accès au document

Métadonnées du document