Synthèse - Analyse des politiques publiques françaises de valorisation agricole des boues des stations d’épuration collectives en vue d’une adaptation au Maroc = French public policies analysis on agricultural sludge valorization from sewage treatment pla

AgroParisTech / Laurent S. - NOTE TECHNIQUE - 2017

Le traitement des eaux usées domestiques génère des sous-produits : les boues. En France, en Europe et au Maroc, ces résidus sont considérés comme des déchets et suivent donc les contraintes juridiques liées à ce statut lors de leur valorisation. Parmi les destinations existantes, la valorisation agricole est la plus utilisée en France (73% en tonnes de Matière Sèche (MS)). Elle présente les avantages d’être peu coûteuse et de s’insérer dans une logique d’économie circulaire encouragée par l’Union Européenne. Cependant, certains freins au développement de la filière sont apparus après divers scandales (dioxine, vache folle). Malgré cela, les agriculteurs reconnaissent la valeur agronomique des boues et sont demandeurs, à condition d’avoir une filière de qualité. Le maître d’ouvrage doit donc se poser les bonnes questions en amont, lors de la conception de la filière assainissement-valorisation des boues. Aujourd’hui, de nombreuses filières de traitement des eaux et des boues s’offrent aux collectivités. Les éléments qui sous-tendent le choix de ces filières sont nombreux et dépendent fortement du contexte local. L’environnement marocain ne déroge pas à cette complexité mais il semble qu’il se prête à certains types de traitements. (Résumé d'auteur).

Accès au document

Métadonnées du document