Bulletin national de situation hydrologique du 14 janvier 2015

Globalement peu abondant, le cumul pluviométrique mensuel du mois de décembre 2014 est déficitaire sur la majeure partie du pays. Le déficit le plus marqué concerne les régions du sud des Pays de la Loire au nord de l’Aquitaine, ainsi que du sud du Massif central aux Alpes du Sud. Toutefois, on observe un excédent marqué des Pyrénées-Atlantiques à l’Ariège (jusqu’à une fois et demie la normale), ainsi que sur le Var où ponctuellement l’excédent atteint deux fois et demie la normale. En moyenne sur la France, la pluviométrie est déficitaire de près de 30 %, malgré des précipitations assez fréquentes qui ont contribué à l’humidification des sols sur l’ouest du pays. Le niveau des nappes au 1er janvier 2015 est hétérogène d’une région à l’autre. Les trois-quarts des réservoirs (78%) affichent un niveau normal à supérieur à la normale. Pour plusieurs secteurs, la situation est favorable (niveau supérieur à la normale), notamment sur la grande majorité des nappes du bassin Rhône-Méditerranée&Corse, de l'Alsace, du bassin Artois-Picardie et du Bassin Parisien. La situation des nappes en ce début d'année est liée aux précipitations notables de cet automne sur une grande partie du territoire. Quelques rares secteurs présentent une situation plus nuancée à l'image de quelques aquifères du bassin Adour-Garonne et du sud de la Vendée. La tendance d'évolution du niveau des nappes confirme, en ce début d'année, le passage progressif vers la période de recharge hivernale. Cette situation est tout à fait habituelle pour cette période de l'année.

Accès au document

Métadonnées du document