Bulletin national de situation hydrologique du 10 décembre 2021

Les conditions anticycloniques ont dominé sur la moitié nord et la façade ouest du pays dans une ambiance souvent très fraîche excepté en milieu de mois. En revanche, dans un flux de sud, le Sud-Est et l’île de Beauté ont été affectés par des vagues pluvio-orageuses intenses générées par la tempête Blas du 9 au 11 novembre sur la Corse et le Roussillon et les 14 et 15 de la Corse au Var et à la Côte d’Azur. Puis un nouvel épisode méditerranéen est remonté du 23 au 25 du Languedoc-Roussillon aux Cévennes et à la côte varoise. En fin de mois, des conditions hivernales se sont installées sur le pays avec des chutes de neige très abondantes sur l’ensemble des massifs et des flocons jusqu’en plaine sur un large quart nord-est. Les précipitations, moins fréquentes que la normale excepté près des Pyrénées, du littoral varois à la Côte d’Azur et en Corse, ont été déficitaires de 20 à 70 % sur une grande partie de l’Hexagone et sur le littoral du nord-ouest de la Haute-Corse. Le déficit a localement dépassé 70 % sur le sud de la Bretagne, de la Vendée au Poitou ainsi que sur les Cévennes. La pluviométrie, plus proche de la normale des Landes à l’ouest de l’Occitanie et sur l’extrême sud-est, a été excédentaire sur la majeure partie de la Corse, de l’Ariège et du sud-est de la Haute-Garonne au golfe du Lion, de la Camargue au littoral varois ainsi que très localement sur l’extrême nord du pays et le Queyras. Les cumuls mensuels ont atteint une fois et demie à trois fois la normale, voire localement plus sur l’Aude, les Pyrénées-Orientales et le littoral oriental de l’île de Beauté. En moyenne sur le pays et sur le mois, le déficit pluviométrique a dépassé 30 %.

Le déficit pluviométrique globalement généralisé a favorisé l’assèchement des sols superficiels et l’indice d’humidité des sols est devenu proche de la normale sur la majeure partie du pays. Toutefois, les sols sont humides par endroits sur le Nord, les régions bordant la Manche, le pourtour du golfe du Lion et l’est de la Corse mais assez secs du sud des Pays de la Loire au nord de la Creuse et aux Charentes.

Au 10 décembre 2021, 1 département a mis en oeuvre des mesures de restrictions des usages de l’eau. À titre de comparaison, sur la même période l’an passé, 3 départements étaient concernés par un arrêté préfectoral de limitation des usages, alors que 10 départements l’étaient en 2019.

Accès au document

Métadonnées du document