Plus de 8 millions de données ont été ajoutées à l’INPN depuis décembre 2021. Le Système d’Information de l’iNventaire du Patrimoine naturel (SINP), dispositif partenarial entre le ministère chargé de l'environnement, l'Office français de la biodiversité, le Muséum national d'Histoire naturelle, les associations, les collectivités territoriales, les établissements publics ou privés, les services déconcentrés de l'État permet de compiler des données d’observations d’espèces transmises par les partenaires.

Les conditions anticycloniques ont dominé et le soleil a été particulièrement généreux sur le nord de l’Hexagone. Du 11 au 13, un épisode méditerranéen intense a généré des pluies diluviennes des Pyrénées-Orientales à la Montagne Noire et à l’Ardèche avec des cumuls remarquables, parfois records pour un mois de mars sur l’Aude, l’Hérault et le sud du Tarn, classant ce mois de mars au cinquième rang des plus arrosés sur la période 1959-2022.

Le rapport soumis au Comité National de l'Eau sur la mise en œuvre du Schéma National des Données sur l'Eau, présenté par l'Office Français de la Biodiversité et les acteurs de l’eau, met en lumière les temps forts du Système d’Information sur l’Eau (SIE) de la période 2017 - 2020.

Une équipe de la NASA vient de développer une nouvelle méthode pour améliorer la gestion des nappes souterraines. Elle consiste à croiser des données satellite pour distinguer les différents types de nappes phréatiques : libres ou captives.
 

L’état des masses d’eau est établi à partir des données de surveillance les plus récentes au moment du rapportage - issues des programmes de surveillance - ainsi que d’informations sur les activités s’exerçant sur le territoire et pouvant avoir une incidence sur les eaux (données dites de pression). Dans ce document, les données chiffrées proviennent exclusivement des données des états des lieux des bassins validés en décembre 2019 et rapportés au Ministère en charge de l’environnement (sur la base de données de surveillance).

En France, la surveillance de la qualité des eaux de surface et des eaux souterraines met en évidence une présence de pesticides dans la plupart des sous-bassins. Les teneurs les plus élevées concernent les zones de grandes cultures, d’arboriculture et de viticulture.
En 2019, les ventes de produits phytosanitaires s’élèvent à 55 000 tonnes de substances actives. Environ 97% sont destinées à un usage agricole, faisant de la France le deuxième utilisateur de phytosanitaires en Europe et le huitième rapporté à l’hectare.

Les précipitations, ont été assez fréquentes au bord de la Manche ainsi que du Nord-Est au Limousin et au nord des Alpes. Les cumuls sont toutefois restés faibles pour la saison, voire déficitaires dans certaines régions. Le déficit a généralement été compris entre 25 et 50 % des Pyrénées au Nord-Ouest et de l’Auvergne à la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il a dépassé 75 % des Pyrénées-Orientales au sud du Gard et sur l’est de la Corse, voire 90 % sur le littoral du Languedoc-Roussillon ainsi que sur la côte orientale et le sud de l’île de Beauté.

L’EPTB Sèvre Nantaise a créé un outil en ligne pour le suivi des milieux aquatiques et la prévention des inondations : Sysma (Système de Suivi des Milieux Aquatiques). Cet outil web avec une interface cartographique et un dictionnaire de données permet de renseigner facilement les données sur les milieux aquatiques et de suivre les travaux.
Depuis 2019, il est utilisé par une quinzaine de structures gestionnaires de bassins dans le cadre d'une démarche de mutualisation des coûts d'administration et d'hébergement..

Depuis début mars 2022, la base de données de la surveillance de la qualité des eaux de surface continentales du bassin Loire-Bretagne compte plus de 50 millions de données dont plus de 48 millions d’analyses physico-chimiques sur les cours d’eau (macropolluants et micropolluants, par exemple nitrates et pesticides), des mesures faites pour décrire le milieu (température, turbidité de l’eau…) mais aussi des observations biométriques pour suivre la diversité et la quantité des espèces aquatiques (invertébrés, diatomées, poissons…).