Les différents type de points

Le scenario d'échanges des données "Autosurveillance des systèmes de collecte et de traitement des eaux usées" identifie 3 catégories de points :

  • points de mesure physiques
  • points de mesure logiques
  • points de mesure réglementaires

Points de mesure physiques

Les points de mesure physiques constituent le niveau le plus fin en terme d'acquisition de données de surveillance des systèmes de collecte et de traitement.
Un point de mesure physique peut être physiquement localisé au sein d'un système de collecte ou de traitement, compte-tenu qu'il est étroitement associé à un emplacement au niveau duquel des analyses quantitatives et des prélèvements du support (eaux usées, sous-produits) peuvent être effectuées.

Un point de mesure physique est un lieu au niveau duquel :
• des prélèvements peuvent être réalisés pour suivre la qualité du support prélevé (eaux usées,boue,...) ET / OU
• des analyses de quantité du support (produit, évacué, apport extérieur, consommé) correspondant peuvent être effectuées.

Les analyses réalisées sur ce type de points ne sont pas échangées car la finesse de ces informations ne répond à aucun besoin d'échange et serait trop complexe à formaliser.
En revanche, les données mesurées à ce niveau constituent les éléments de base nécessaires à l'élaboration des résultats agrégés correspondant aux niveaux supérieurs, à savoir les points de mesure logiques et réglementaires.

Points de mesure réglementaires

Les données recueillies au niveau des points de mesure réglementaires sont les données d’autosurveillance au sens strict définies dans le cadre de l’arrêté du 21 juillet 2015. Elles décrivent d’un point de vue macroscopique le fonctionnement du système d’assainissement et doivent être obligatoirement communiquées par le maître d’ouvrage ou l'exploitant de l'ouvrage aux organismes intéressés (agences de l'eau, polices de l'eau).
Les données relatives à un type de point réglementaire proviennent de l'agrégation des données issues de points logiques ou physiques.

Points de mesure logiques

Un point de mesure logique permet de recueillir des informations de même nature que les données réglementaires qui apportent soit un niveau de détail plus fin vis-à-vis des informations d’autosurveillance par nature globale sur le système d’assainissement (file(s) eau et file(s) boue), soit des informations complémentaires en ce qui concerne les sous-produits et réactifs.
 

Création des points

Avant de créer les points dans Mesurestep, il est conseillé de se munir du manuel d'autosurveillance ou cahier de vie qui contiennent la liste des points et des paramètres à suivre.

Des points peuvent être créés sur la station ou sur le système de collecte (réseau).

Pour chaque point, il faut créer

  1. un point physique : points au niveau desquels sont saisies les données.
  2. un point logique ou réglementaire : point au niveau duquel sont échangés les données.

Il est conseillé de commencer par créer le point physique.