ETE MEURTRIER : LA FAUTE A LA CHALEUR ET A L'HOMME !

RONDREUX V. - ARTICLE DE PERIODIQUE - 2003
Aggravation des effets de la canicule sur l'assèchement des cours d'eau : le point de vue des pêcheurs. La gestion des bassins versant menée depuis l'après-guerre a grevé les ressources en eau durant la période d'étiage. Captage, drainage, assèchement des zones humides artificialisation des cours d'eau concourent à amplifier les effets des périodes sèches. Les effets des pollutions sont alors aggravés par la faiblesse des débits. Sur toute la France, les observations de terrain menées par les pêcheurs montrent que les peuplements piscicoles ont fortement souffert de la dernière canicule.

Accès au document

Métadonnées du document