La détection des légionelles dans l'eau gagne en vitesse

Alors que les tests classiques donnent les résultats en 10 jours, une nouvelle technologie de détection des légionelles dans l'eau passe sous la barre des 48 heures. De quoi accélérer l'identification des sources et les traitements.

Après des recherches de cinq ans, la société C4Hydro a mis au point une technologie de détection qui permet d'obtenir un résultat sur la présence et/ou la quantification de légionelles dans un échantillon d'eau en moins de 48 heures. Et ce, dans le respect des critères essentiels de la méthode normalisée, à savoir : la spécificité de la détection (détecter les 16 sous-variétés des légionnelles L.pneumophila) et le fait qu'elle reflète parfaitement le risque en ne prenant en compte que les bactéries non seulement vivantes, mais surtout cultivables (donc infectieuses).