Julien PERET
Ingénieur Environnement & Energie CRODA

Une relation peu commune !

Rien à voir avec une relation client/fournisseur mais rapidement l’évidence d’une approche technique commune, en profondeur. Nos difficultés techniques sur une ancienne station puis suite à la construction d’une nouvelle n’ont fait que renforcer cette approche commune.

L’OIEau nous a accompagnés dans le cadre de stagiaires CRODA et également avec des interventions d’audit et conseil pour renforcer notre approche. Ceci nous ayant clairement permis de prendre la main technique avec un haut niveau de compréhension donc de meilleures résultats de biologiques mais également des réduction de consommables, d’énergie et d’eau. Le focus commun reste donc sur les points d’amélioration qu’il reste toujours à travailler.

Une belle aventure de passionnés qui au final valorise le métier de l’eau auprès des tiers (personnel CRODA su site, direction, DREAL etc)

Quelle est votre opinion concernant la diversité et la technicité des offres de formation ?

Le panel proposé actuellement à ce jour parait complet et nous permet par exemple de monter en compétence nos collaborateurs. Peut-être qu’une certaine forme de formation en intra pourrait être également bénéfique à l’arrivée de nouveaux collègues.

 

Votre ressenti concernant le lien entre la gestion de compétences et les actions de formation que l’OIEau peut mettre en œuvre pour répondre à cet objectif de renforcement de capacité :

Lien évident, les formateurs étant eux-mêmes potentiellement consultants et demandeurs d’exemples difficiles. Un renforcement permanent des compétences s’exprime donc ainsi par les formateurs. Les niveaux de formation permettent également de faire progresser nos collaborateurs en plusieurs étapes.

Pouvez-vous citer des exemples d’amélioration des pratiques et du savoir-faire des personnels, ayant suivi des formations faites par l’OIEau. Le cas échéant avez-vous pu estimer voir mesurer le retour sur investissement de ces formations ?

Nous avons pris en main la STEP avec notre personnel et des compétences en génie de l’eau sur 3 personnes. De façon complémentaire, chacun d’eux a pu bénéficier de formations de niveaux différents à l’OIEau.

Le travail de fond compte également mais nous avons fiabilisé la STEP, augmenté de 7 points le rendement biologique sans investissement matériel et réduit le coût global d’exploitation de 25%. Sans compter l’image "métier et compétences" que cela donne sur le métier de l’eau en général, ces métiers ayant toujours un déficit d’image en général.

Dans tous les cas, même sans travailler ensemble en permanence, l’esprit de l’OIEau fonctionne toujours sur notre site ! Si ce n’est pas de l’accompagnement de qualité...

1er janvier 2016
- France