Un atelier régional Sud-Sud à Dakar sur la gestion partagée des ressources en eau en Afrique de l’Ouest

20/12/2019

Depuis plusieurs années, la majorité des pays d’Afrique de l’Ouest ont adopté l’idée de mettre en œuvre une Gestion Intégrée de leurs Ressources en Eau (GIRE) afin de promouvoir une utilisation rationnelle, partagée et concertée des ressources hydriques et une préservation de celles-ci dans un contexte de changements climatiques.

Pour partager les bonnes pratiques en la matière et échanger sur des solutions adaptées à la sous-région, l’OIEau et le pS-Eau ont organisé conjointement la 2ème édition des ateliers sous-régionaux Sud-Sud du 9 au 13 décembre 2019 à Dakar, Sénégal, avec l’appui financier des Agences de l’Eau françaises Seine-Normandie, Loire-Bretagne et Rhône-Méditerranée-Corse.

 

 

Ces ateliers sont organisés dans le cadre des projets institutionnels d’appui à la GIRE, mis en œuvre par l’OIEau, avec l’appui financier et technique de l’AESN au Burkina et Sénégal, l’AELB au Burkina et l’AERMC au Togo / Bénin, conjointement avec pS-Eau.

La délégation des partenaires était composée de l’Autorité du Bassin du Mono, de l’Agence de l’Eau burkinabè du Nakanbé, l’Agence de l’Eau burkinabè du Mouhoun, le Ministère togolais en charge de l’eau et le Ministère sénégalais en charge de l’eau (Direction de la gestion et la planification des ressources en eau  - DGPRE), et le réseau ACTEA des acteurs de l’eau et de l’assainissement au Burkina.

Des rencontres avec l’Organisation de Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS), la SOGED (Société de Gestion des Eaux de Diama), l’Office des Lacs et des Cours d’eau, l’Agence communal de développement de Saint-Louis et des acteurs de la coopération décentralisée se sont également tenues, permettant ainsi d’offrir un panorama des activités développées en terme de gestion coordonnée des barrages, de lutte contre les plantes envahissantes et d’accès à l’eau potable et l’assainissement.