Traitement des eaux résiduaires urbaines dans le bassin du Danube: bilan et préconisations pour 8 pays

03/04/2019

La Banque mondiale et l'Association internationale des compagnies d'approvisionnement en eau dans la bassin du Danube (IAWD), dans le cadre de leur Programme pour l'eau du Danube (DWP), ont confié en 2017 à une équipe d'experts de l'Umweltbundesamt (Agence fédérale autrichienne de l'environnement) et de l'Office international de l'eau (OIEau) une étude pour évaluer les résultats de la mise en œuvre de la directive relative au traitement des eaux urbaines résiduaires (UWWTD, 91/271/CEE) dans la région du Danube, en tenant compte des aspects environnementaux, économiques, durables et financiers.

Cette étude, dont les résultats viennent d’être publiés, porte plus particulièrement sur huit États membres d’Europe centrale, orientale et du Sud-Est, à savoir: Autriche, Bulgarie, Croatie, Hongrie, Hongrie, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie. La plupart de ces pays sont encore en train de mettre en œuvre la directive UWWT.

 

 

Sur la base de l'évaluation réalisée, un ensemble de recommandations a été établi:

  • améliorer la disponibilité des données biophysiques et financières ;
  • construire des infrastructures d'assainissement supplémentaires ;
  • utiliser les eaux usées comme ressource ;
  • s'appuyer sur des solutions moins centralisées et moins gourmandes en ressources telles que l'utilisation des espaces naturels à proximité des stations de traitement des eaux usées ;
  • mieux gérer les nutriments en s’associant à d'autres secteurs économiques ;
  • former le personnel administratif et celui des services des eaux ;
  • améliorer la viabilité financière en se concentrant sur les aspects clés comme le cadre financier, la tarification et la taxation ;
  • élaborer une fonction de transfert des coûts pour prévoir et planifier les avantages des systèmes, et accélérer la création de services écosystémiques afin d'influer favorablement sur les analyses coûts-avantages.

L'étude fournit des éléments pour la discussion sur les principaux défis liés à la mise en œuvre de la directive UWWT dans les nouveaux États membres. Parallèlement, elle documente les bonnes pratiques spécifiques qui pourraient montrer comment améliorer l'efficacité et la durabilité de la mise en œuvre, ce qui serait bénéfique pour les pays candidats.