Promouvoir l’interface science/politique dans la gestion de l’eau

09/06/2012 - 02:00

L’interface science-politique (SPI) a pour but de promouvoir un dialogue efficace entre les sciences et les politiques et d’accroître la synergie et la cohérence en coordonnant les différents acteurs et activités, à tous les niveaux.

Dans le cadre de la stratégie commune (CIS), de mise en œuvre de la Directive Cadre sur l’Eau  la SPI vise à fournir un support scientifique à la mise en œuvre de la DCE et des autres directives liées à l’eau.

Au Forum de Marseille, lors d’une session organisée par l’ONEMA et l’OIEau, les intervenants, panelistes et participants ont décliné un ensemble de solutions et recommandations (voir les posters des solutions présentées).

L’enjeu était de répondre et d’illustrer l’objectif 10 du processus européen : développer un leadership à l’interface science-politique et un dialogue entre les chercheurs et les gestionnaires de l’eau, l’innovation technologique, la dissémination et l’exploitation des résultats de recherche pour une croissance et une compétitivité européenne d’ici 2020. Par exemple, les partenaires de ”WaterDiss”, coordonnés par l’OIEau, déploient leur savoir-faire pour la dissémination des résultats des projets de recherche financés par les 6ème et 7ème Programmes Cadres de la Commission Européenne. L’un des objectifs est de réduire de 10 à 5 ans le délai de transfert de la recherche vers les utilisateurs potentiels.

Références: