Lettre "Biodiversité aquatique" de janvier 2022 : la vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille pour les poissons d’eau douce !

04/02/2022

S’il se nourrit dans l’océan, le saumon atlantique remonte toujours la rivière où il est né pour se reproduire. Ce comportement s’appelle le « homing ». Pour cela, ce grand migrateur a un super pouvoir ! Sa mémoire olfactive pour retrouver l’endroit où il est né ! Cependant ce super pouvoir ne l’aide pas à surmonter les pressions anthropiques (rupture de la continuité écologique, dégradation de son habitat, sécheresse) qui s’exercent sur lui. Ces pressions le rendent plus vulnérable (statut UICN). Malheureusement il n’est pas le seul dans cette situation.
 

A l’heure actuelle, 15 750 espèces piscicoles d’eau douce ont été recensées dans le monde. Un tiers de celles-ci sont menacées. La France n’échappe pas à ce constat : 46 % des espèces de poissons amphihalins de France métropolitaine sont éteintes ou menacées d’extinction.
 

Retrouvez « à la Une » notre sélection d’articles sur les espèces piscicoles et leurs modes de vie.
 

Espérons que les bonnes résolutions prises pour l’année 2022 en termes de protection et de préservation permettent d’assurer à l’avenir une vie plus tranquille aux espèces piscicoles d’eau douce !

 

Pour en savoir plus, découvrez les actualités récentes sélectionnées par nos équipes :

 

 

Retrouvez chaque mois un panorama des actus relatives à la biodiversité aquatique : insolite, science, réglementation, colloques, formations, publications, presse, etc. A l’image de son domaine, la lettre Biodiversité Aquatique est riche en multiples et précieuses informations !