Europe Orientale - Caucase - Asie Centrale - Administration des données des eaux transfrontières

01/20/2012 - 01:00

Les pays d’Europe Orientale, du Caucase et de l’Asie Centrale dépendent fortement de ressources en eau transfrontalières. Pour développer une politique efficace de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), il faut disposer d’une évaluation complète et détaillée des ressources en eau et des usages, qui soit fondée sur des informations homogènes et cohérentes.
 
Ce projet financé par le FFEM et développé dans le cadre des activités de la "Convention sur la protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontalières et des lacs internationaux", vise à améliorer la gestion des données sur l’eau afin de faciliter la production des informations nécessaires.
 
L’IWAC (International Water Assessment Center), principal bénéficiaire du financement, a confié à l’OIEau la coordination technique des activités du projet.
 
Les activités ont été lancées début 2011 sur deux bassins transfrontières pilotes ;
- Le Bassin du Dniestr en Ukraine et Moldavie ;
- Le Bassin de la Mer d’Aral (bassins de l’Amudarya et du Syrdarya) qui concerne le Kirghizstan, le Kazakhstan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Afghanistan.
 

  • Le diagnostic de la gestion des données réalisé dans chaque pays comprend :
  • Une analyse législative et institutionnelle (base de données des acteurs) ;
  • L’organisation d’ateliers nationaux regroupant les principaux acteurs impliqués dans la production et la gestion des données ;
  • Un appui à la présentation des sources de données par les producteurs (catalogue meta-données) ;
  • La production de schémas des flux de données (qui échange quoi avec qui) ;
  • Une première analyse des besoins relatifs à la gestion des données.

 
Les actions réalisées ont donné les résultats suivants :
 Dans le Bassin du Dniestr
- Les procédures et outils pour le calcul des index de qualité des eaux de surface, avec publication en ligne de cartes dynamiques actualisées par les partenaires ;
- Les "Web Processing Services" permettant de produire les informations géographiques utiles ;
 Dans le Bassin de la Mer d’Aral
- un prototype de bulletin hydrologique sur le Syrdarya, dans le cadre d’une action initiée par l’UNRCCA avec l’EC-IFAS ;
- l’analyse conceptuelle du système national d’information au Tadjikistan ;
- la mise en ligne d’un schéma interactif de l’hydrologie du Syrdarya au Kazakhstan.
 
La phase finale du projet (2ème trimestre 2013) permettra le transfert des acquis aux bénéficiaires (nationaux et régionaux), et la production de guides valorisant les expériences pour un transfert vers d’autres bassins transfrontaliers de la région.
 
Les principaux résultats obtenus sont présentés sur le site Web (en anglais et russe) et ont fait l’objet d’une communication officielle lors de la 6ème Réunion des Parties de la Convention Eau, à Rome le 28 novembre 2012, à l’initiative de la CEE-ONU.