Brésil : Schémas Directeurs de Bassins dans l’Etat du Tocantins

01/01/2011 - 01:00

 

Schémas Directeurs de Bassins dans l’Etat du Tocantins
(Les nouvelles N° 21 - janvier 2011)

 

Même au coeur de la saison sèche, le Rio das Balsas et ses affluents transporte des eaux transparentes, au plus grand plaisir des baigneurs et pêcheurs de la région. Pendant la journée, les enfants plongent du pont qui a donné son nom à la Ville de Ponte Alta do Tocantins, et le soir les adultes se retrouvent pour un apéritif sur la plage fluviale.



Pendant ce temps, dans le Rio São Valério, pourtant situé à proximité, ne coule qu’un mince filet d’eau, qui ne suffit pas à l’alimentation en eau de São Valério da Natividade. Dans chacun de ces deux bassins versants, le Gouvernement de l’Etat du Tocantins, avec l’aide du Bureau d’études Nippon Koei Lac Co Ltd et de l’OIEau, achève l’élaboration des Schémas Directeurs de Gestion des Ressources en Eau, visant à en concilier les usages multiples.



Les études hydrogéologiques ont montré que le contraste entre les deux bassins s’explique par la présence de l’aquifère karstique Urucuia et ses résurgences, qui garantissent le débit de base du Rio das Balsas.



Dans ce premier bassin, les orientations du Schéma Directeur sont centrées sur le nécessaire arbitrage entre la préservation environnementale, la pratique de l’écotourisme et les projets de construction de centrales hydroélectriques.



Dans le Bassin du Rio São Valério, le Schéma Directeur conclut à la nécessité de construire un barrage de régularisation, stockant une partie de l’eau pendant la saison des pluies et évitant que les populations ne souffrent du manque d’eau pendant la sècheresse qui caractérise cette région du nord du Brésil.



Outre l’alimentation en eau potable, le projet permettra de développer l’agriculture irriguée.

Pour le suivi des Schémas Directeurs, la législation brésilienne prévoit la formation de Comités de Bassins. Dans les bassins à dominante rurale du Rio das Balsas et du Rio São Valério, le Gouvernement hésite cependant à créer un nouvel Organisme, alors que la population est déjà très sollicitée par de multiples Organismes participatifs, par exemple dans le domaine de la santé, de l’éducation ou du tourisme.



La solution envisagée est donc de former un consortium inter-municipal, permettant aux communes des bassins versants de mettre en commun leurs ressources et leurs compétences, pour assurer la mise en oeuvre des Schémas Directeurs de Gestion de l‘Eau. Un tel consortium pourrait également recevoir les ressources financières provenant de la redevance sur l’usage de l’eau, assurant ainsi la pérennité de son fonctionnement.

 

Etat du Tocantins ; Schémas Directeurs des bassins versants du Rio Manoel Alves et du Rio Palma  2007-2008

 

(Les nouvelles N° 18 - décembre 2007)

L’OIEau participe, aux côtés du bureau d’étude brésilien Gama Engenharia, à l’élaboration des Schémas Directeurs des bassins versants du Rio Manoel Alves et du Rio Palma. Le gouvernement de l’Etat du Tocantins est maître d’ouvrage de ces deux études, financées par la Banque Mondiale.



Les deux rivières naissent dans les contreforts de la Serra Geral, alimentées par le gigantesque aquifère Urucuia, et coulent d’Est en Ouest jusqu’au Rio Tocantins, lui-même affluent de l’Amazone. Cette année, l’état d’urgence a été décrété dans plusieurs communes de la zone d’étude en raison de la sècheresse. Les Schémas Directeurs des bassins du Rio Manoel Alves et du Rio Palma devront permettre de mieux mobiliser l’eau disponible... ou mieux organiser les activités humaines en fonction des disponibilités en eau.



La première étape de l’étude a consisté en une "mobilisation sociale" dans chacune des communes concernées, invitant les acteurs de l’eau et la population à participer activement aux réflexions sur l’état des lieux et le diagnostic de la situation actuelle.



Confirmant la réputation de "démocratie participative" du Brésil, les participants aux réunions ont été nombreux et productifs.



Dans un second temps, ces mêmes acteurs seront amenés à proposer des scénarios pour l’avenir, puis à délibérer sur le choix de l’un de ces scénarios, qui servira de base pour un programme d’actions.



Au terme de l’étude, mi-2008, la formation d’un Comité de Bassin est envisagée, comme il en existe déjà plus d’une centaine au Brésil, pour pérenniser une structure de gestion locale.



Pour le Gouvernement de l’Etat du Tocantins, réaliser un Schéma Directeur de bassin versant, c’est se donner la possibilité d’orienter le développement économique de façon durable et respectueuse de l’environnement.



Dans les bassins versants du Rio Manoel Alves et du Rio Palma, il existe de grands projets de barrages pour l’irrigation. Plusieurs centrales hydroélectriques sont en construction, d’autres sont en projet. La région est propice à la culture de canne à sucre destinée à la production d’éthanol. En même temps, il existe un grand potentiel de développement de l’écotourisme.



Parmi toutes ces possibilités, l’enjeu des Schémas Directeurs est de donner la possibilité aux acteurs locaux de se prononcer collectivement sur ce qu’ils souhaitent pour l’avenir de leur région à court, moyen et long terme.