Une première station d'épuration prête à injecter du biométhane dans le réseau de gaz à Strasbourg

09/02/2014 - 02:00

La station d'épuration de Strasbourg va injecter le biométhane qu'elle tire des eaux usées dans le réseau de gaz naturel. Le projet est entré ce 2 septembre dans sa dernière ligne droite, avec la pose de la première pierre de l'unité où sera purifié le biogaz que produit la quatrième station d'épuration de France, installée au bord du Rhin.

Le procédé de la méthanisation utilisé dans la station de Strasbourg n'est pas nouveau : il s'agit d'une fermentation, via des bactéries, des boues d'épuration, ces résidus de fin de parcours dans le traitement des eaux usées. Cette "digestion" génère du biogaz, souvent valorisé en électricité ou en combustible. La grande nouveauté du projet strasbourgeois, baptisé Biovalsan et lancé en 2012, est d'en faire un biométhane de haute qualité, en le purifiant et en le débarrassant du gaz carbonique qu'il contient, puis de l'injecter dans le réseau de gaz naturel. "C'est la solution de valorisation la plus rentable sur le plan énergétique, celle qui présente le moins de pertes", a fait valoir Daniel Karcher, directeur régional Grand Est à la Lyonnaise des Eaux.