Un radar innovant pour améliorer la gestion urbaine de l’eau de pluie

06/11/2015 - 02:00

L’école des Ponts ParisTech a inauguré hier sur son campus de Marne-La-Vallée un nouveau radar en bande X et à double polarisation utilisé dans le cadre de plusieurs travaux de recherche. Parmi eux, le projet Interreg RainGain, dont la conférence hier a réuni 200 chercheurs. Il associe les villes de Paris, Rotterdam, Louvain et Londres ainsi que la société Veolia et vise à affiner les données météorologiques en ville. L'objectif ? Permettre une gestion plus précise des eaux pluviales pendant des épisodes de précipitation exceptionnels pour protéger population et infrastructures en conséquence. Ce nouvel outil dispose d'une fréquence plus élevée que les radars météorologiques classiques et permet ainsi une résolution plus fine (100 mètres contre 1 km pour les autres radars) une précision de quelques minutes. L'ajout de la double polarisation lui permet de réaliser des mesures et de ne pas servir uniquement de radar de détection. Par ailleurs, il est plus compact et quatre fois moins coûteux qu’un radar classique.