Un annuaire de la filière française des énergies marines renouvelables publié par le SER et le GICAN

04/10/2013 - 02:00

Avec 11 millions de km² et des milliers de kilomètres de côtes réparties sur quatre façades maritimes, la France dispose du deuxième espace maritime au monde. Cette géographie favorable permet au pays de bénéficier d’un potentiel de développement des énergies marines renouvelables parmi les plus importants d’Europe.



De l'hydrolien (énergie des courants) à l'houlomoteur (énergie de la houle et des vagues) en passant par l'éolien en mer (posé ou flottant) et l'ETM (énergie thermique des mers), les technologies permettant de profiter de ce gisement pour produire une énergie propre, renouvelable et décarbonée sont nombreuses. La France détient des atouts non négligeables pour prendre une place importante sur ce marché.



La concurrence internationale impose cependant à la France de mettre en œuvre, le plus tôt possible, les dispositions nécessaires au développement d’une filière industrielle compétitive et exportatrice sur le long terme, notamment un soutien économique. Le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et le Groupement des Industries de Construction et Activités Navales (GICAN), représentants des industriels des secteurs concernés par la construction de la filière des énergies marines renouvelables, sont en première ligne pour relever ce challenge qui fera de la France un leader international dans ce domaine.



L’annuaire de la filière française des énergies marines concerne près de 130 entreprises, PME, ETI et grands groupes, disposant de compétences et d’expertise dans les différentes filières des énergies marines renouvelables. Ces entreprises forment un ensemble de savoir-faire complémentaires qui mèneront la France vers un leadership mondial dans ces secteurs en pleine croissance.
 

En savoir plus