Pour y voir plus clair dans l'eau potable des petites municipalités

04/15/2014 - 02:00

 Le travail des opérateurs d'un petit réseau d'eau potable pourrait être simplifié grâce à un outil conçu par des chercheurs du Centre de recherche en aménagement et développement (CRAD) de l'Université de Laval (Canada).
En effet, l'étudiante-chercheuse Anna Scheili et les professeurs Manuel Rodriguez et Rehan Sadiq ont mis au point un outil qui génère un indice de la qualité globale de l'eau potable d'un réseau à partir de données facilement mesurables par les opérateurs. Les détails de ce projet ont été présentés lors du colloque annuel du CRAD qui se déroulait le 28 mars sur le campus.
 
Pour mettre au point cet outil, les chercheurs ont travaillé de concert avec les opérateurs d'un réseau d'eau potable dans une des 25 petites municipalités du Québec et de Terre-Neuve-et-Labrador. À chaque endroit, 20 paramètres physiques, chimiques et microbiologiques de l'eau ont été mesurés, sur une période de deux ans, à différents moments de l'année et à différents points des réseaux.