Nitrates d’origine agricole : des variations plus marquées dans les zones vulnérables

08/11/2015 - 02:00

Le dernier bilan des concentrations en nitrates d’origine agricole - mesurées dans les milieux aquatiques en 2012-2013 – s’appuie sur l’analyse d’environ 5 500 stations de surveillance, dont 60% en eaux de surface et 40% en eaux souterraines. Les mesures réalisées sur l’année hydrologique allant du 1er octobre 2012 au 30 septembre 2013 révèlent une concentration moyenne en nitrates supérieure à 40 mg/l pour 5% des stations en eaux de surface et 23% en eaux souterraines : cela signifie que, sur ces stations, des mesures préventives de restauration environnementale doivent être prises. Ces stations sont d’ailleurs quasiment toutes situées dans les zones vulnérables.



Cette synthèse a été rédigée par l’Office International de l’Eau avec le soutien financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (Onema), en collaboration avec les ministères chargés de l’environnement et de l’agriculture, et le Service de l’observation et des statistiques (SOeS).
 
Consulter la synthèse « Concentrations en nitrates d’origine agricole dans les cours d’eau et les eaux souterraines (données 2012-2013) »