L'emploi environnemental : une hausse globale de 5% entre 2016 et 2017, mais une baisse de 8,5% pour la gestion des ressources en eau

08/08/2019

En 2017, les activités qui produisent des biens ou services ayant pour finalité la protection de l’environnement ou la gestion des ressources, dites éco-activités, ont mobilisé 465 450 emplois en équivalent temps plein, soit 1,8 % de l’emploi intérieur total français. Ce bilan est réalisé chaque année par le Service de la donnée et des études statistiques du Commissariat général au développement durable (CGDD).
Les effectifs globaux ont augmenté de 5,4% entre 2016 et 2017, soit près de 24 000 emplois supplémentaires. Cette hausse est portée par le dynamisme de l’agriculture biologique, mais aussi par des investissements plus importants en 2017 dans les énergies renouvelables et en matière d’assainissement des eaux usées. Des investissements accrus dans la construction de réseaux d’assainissement ou de stations d’épuration ont favorisé ces créations d’emploi. Cependant, structurellement, le secteur n’est pas créateur net d’emploi, ayant perdu 6 000 emplois en ETP au cours des dix dernières années observées. Entre 2016 et 2017, seul le secteur de la gestion des ressources en eau est touché par une baisse, passant de 7 000 à 6 300 emplois, soit - 8,5%.

-> Chiffres-clés "Nombre d'emplois mobilisés dans le domaine de l'environnement"
-> Data-visualisation "Evolution du nombre d'emplois mobilisés dans le domaine de l'environnement par activité"