Accueil du siteRéférences internationalesINTERNATIONAL (2009 - 2010) - Outils de gestion intégrée des ressources en (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF

INTERNATIONAL (2009 - 2010) - Outils de gestion intégrée des ressources en eau : applications aux bassins du Limpopo, du Mékong et du Niger

Publié : 2010

Evaluation finale du projet FSP 2003-056 : ECHEL-Eau

Novembre 2009 - Janvier 2010
Bénéficiaires : Partenaires techniques dans les bassins des fleuves Niger, Limpopo et Mékong
Financement : Ministère des Affaires Etrangères et Européennes

Contexte :

ECHEL-Eau concerne les pays de trois bassins versants internationaux : le Limpopo (Afrique australe), le Mékong (Asie) et le Niger (Afrique de l’Ouest). Deux de ces bassins, le Limpopo et le Mékong, sont des bassins de référence du Challenge Programme Eau et Alimentation (CPEA) mis en œuvre par l’IWMI. Le bassin du Niger est venu s’ajouter aux neuf bassins de référence suite au lancement du FSP ECHEL-Eau en juin 2005.
Le projet ECHEL-Eau s’inspire des principes de la GIRE, en accordant une attention particulière aux liens entre la gestion de l’eau et la sécurité alimentaire. Il s’attache, de même que le CPEA, à améliorer la productivité de l’eau agricole et à garantir la pérennité des ressources en eau.

Le projet se décompose en 3 composantes :

Composante I - Appui à la préparation de projets (Etudes et ateliers – Communication et diffusion – Gestion et gouvernance) à soumettre aux appels d’offres compétitifs du CPEA et valorisation des résultats ;

Composante II - Renforcement des capacités scientifiques et techniques des partenaires du Sud (Financement de thèses et de masters - Nouveaux produits de formation) ;

Composante III - Soutien aux activités de recherche par une contribution ciblée aux fonds compétitifs du CPEA.

Le projet ECHEL-Eau est mis en œuvre par différentes institutions suivant ses composantes : • Agropolis International (Montpellier, France) pour les composantes I et II ;

L’IWMI (Colombo, Sri Lanka) pour la composante III.

Prestations :

Le champ de l’évaluation correspondait au périmètre du FSP ECHEL-Eau :

  • Recueil de documents et analyse documentaire
  • Missions à Montpellier puis Bamako-Niamey : Un même guide d’entretiens a été utilisé pour interviewer toutes les catégories d’acteurs : y compris les chercheurs, doctorants, étudiants, les experts des organismes de bassin, les participants aux « Basin Focal Projects », Centre régional Agrhymet, 2iE, PIREM, centre IWEGA, ARC, les autres bénéficiaires, etc.
  • Entretiens approfondis avec les acteurs principaux :
    • Coordonnateur du projet ECHEL-Eau, représentants de bassin, facilitateurs de bassin
    • Membres du Comité de Pilotage, membres du Comité de Coordination des Partenaires français,
    • Directeur du CPEA,
    • Autres (UMR G-eau, UMR Green, CIRAD, IRD, Agropolis International, IWMI) ;
  • Evaluation suivant les étapes ci-après :
    • Etablissement du bilan global d’ECHEL-Eau, à partir des constatations issues de l’analyse des documents et des enquêtes, au regard du contenu du Rapport de présentation ;
    • Analyse des faits suivant les indicateurs du projet et conformément aux critères de l’évaluation des politiques publiques : pertinence, effectivité, efficacité, efficience, cohérence, viabilité, impact. Une attention particulière a été apportée à la manière dont les moyens ont été mis en œuvre dans ECHEL-Eau (programmation des appels à propositions de projets de recherche, programmation des formations, réalisation de missions d’appui, diffusion des résultats de recherche, etc.) ;
    • Elaboration des conclusions mettant en avant les forces et les faiblesses du projet ECHEL-Eau, ainsi que les écarts par rapport aux objectifs ;
    • Formulation de recommandations hiérarchisées qui permettront d’assurer une amélioration de la qualité et de la cohérence des travaux de recherche et une meilleure diffusion, notamment auprès des autorités de bassin (ABN, MRC et LIMCOM). La consolidation des partenariats scientifiques en cours dans ECHEL-Eau ainsi que l’initiation de nouvelles collaborations entre équipes de recherche Sud/Sud, Nord/Sud et Nord/GCRAI feront l’objet d’une attention toute particulière ; • Formulation des enseignements sur le projet et sa mise en œuvre en distinguant les préconisations adressées aux acteurs du projet des préconisations plus générales (relatives au FSP, à la collaboration avec les Challenge Programmes, aux modalités financières, etc.) ;
    • Etablissement d’une synthèse.

Portfolio