Accueil du siteNotre actualité et avancementEUWI+ for Eastern Partnership : un projet d’un nouveau type pour accélérer (...)
  • Augmenter police
  • Diminuer police
  • impression  Afficher une version imprimable de cet article
  • envoyer par mail
  • Enregistrer au format PDF
EUWI+ for Eastern Partnership : un projet d’un nouveau type pour accélérer les réformes dans la zone de voisinage de l’UE

EUWI+ for Eastern Partnership : un projet d’un nouveau type pour accélérer les réformes dans la zone de voisinage de l’UE

Publié : 10 janvier

Au cours des dernières années, les pays de l’ex-URSS ont démontré leur volonté d’aligner les politiques de l’eau du secteur et des pratiques avec les principes généraux et les exigences plus spécifiques de la Directive cadre sur l’eau (DCE) de l’Union Européenne, ainsi que les autres directives thématiques et sectorielles relatives à l’eau et les Accords Environnementaux Multilatéraux (AEM).
 
C’est dans ce contexte que le projet "European Union Water Initiative Plus for Eastern Partnership Countries" (EUWI+) a été initié par la Direction générale du voisinage et des négociations d’élargissement (DG NEAR) de la Commission Européenne pour une durée de 4 ans (2016-2020).
Le projet se coordonne avec les différentes initiatives de coopération dans le domaine de l’eau et se fonde sur les résultats et les enseignements tirés des projets régionaux menés par l’UE dans des pays du Partenariat Oriental dans le domaine de l’eau, notamment “Environmental Protection of International River Basins" (EPIRB) (2012-2016).
 
Ce projet de portée régionale est destiné aux pays partenaires du Voisinage Est : Ukraine, Moldavie, Géorgie, les 3 pays ayant un accord d’association avec l’Union Européenne, ainsi qu’à l’Arménie, l’Azerbaïdjan, et la Biélorussie.


L’OIEau fédère pour le compte du Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM) les différents organismes publics du secteur de l’eau afin de réaliser un transfert de savoir-faire dans l’élaboration et la mise en œuvre des Plans de Gestion des Bassins Versants (PGBV), y compris les mécanismes d’approche participative des parties prenantes à chaque échelle (bassin, nationale, internationale) et de gestion partagée des données. 

Ce travail se fait sous l’égide de l’UNECE et de l’OCDE qui mènent le processus interministériel des Dialogues Nationaux et de l’Agence Autrichienne de l’Environnement, leader du consortium d’Etats Membres, qui est particulièrement en charge des aspects de monitoring eau de surface et eau souterraine et d’appui à l’accréditation des laboratoires.

Voir en ligne : The Eastern Partnership