Un guide de la gestion des aquifères transfrontaliers

(Les nouvelles N° 20 - février 2010)

L’eau souterraine représente 98 à 99 % du volume total d’eau douce existant sur la planète. Elle s’écoule dans des systèmes aquifères qui peuvent s’étendre sur des dizaines, des centaines ou même, des milliers de kilomètres.



Actuellement, plus de la moitié de la population dans le monde dé pend des eaux souterraines.



A l’échelle mondiale, 65 % de l’eau souterraine prélevée sert à satisfaire les besoins de l’agriculture, 25 % les usa ges domestiques, et 10 % ceux de l’industrie, activités minières et énergétiques incluses. Toutefois, cette répartition est très contrastée d’une région à l’autre : dans de nombreux pays développés, l’eau souterraine représente une ressource importante pour l’eau potable, comme en Europe où elle couvre 70 % des besoins. Dans les régions plus arides, elle représente là aussi la principale ressource d’eau potable, comme en Arabie Saoudite et en Libye, au Yémen, au Pakistan et au Tchad, en Inde, ou encore en Algérie et au Niger.



Cette ressource stratégique, nécessaire au développement socio-économique, doit donc faire l’objet d’une attention particulière et d’une gestion durable.

C’est d’autant plus vrai si les aquifères sont transfrontaliers.



La gestion des ressources en eau trans - frontalières, partagées entre différents Etats souverains reste, en effet, un problème délicat. A ce jour, beaucoup d’efforts ont déjà porté sur la gestion des eaux de surface transfrontalières, qui ont permis, d’une part, de créer des Organismes de Bassins Hydrographiques Transfrontaliers et, d’autre part, de lancer des démarches de réflexion et d’échanges d’expériences, comme celle menée dans le cadre du RIOB. En revanche, relativement peu d’actions concernant les aquifères transfrontaliers ont encore été menées, à l’exception de celles conduites dans le cadre d’un nombre restreint de projets portant sur quelques grands aquifères.



Et pourtant, plus de 270 aquifères transfrontaliers ont déjà été recensés à ce jour dans le monde par le programme ISARM de l’UNESCO - PHI.



Ces systèmes aquifères sont soumis à des pressions croissantes, liées au développement des activités humai nes, notamment de l’agriculture, et aux changements climatiques. Dans la plupart des zones arides et semiarides, ces ressources en eau souterraine sont "fossiles" et ne se renouvellent donc pas ou quasiment pas. Leur utilisation rationnelle n’en est que plus cruciale.

Pour éviter la dégradation de ces aquifères, pour ne pas déshériter les générations futures d’un patrimoine auquel elles ont le droit de prétendre, et pour prévenir les conflits entre Etats sur l’exploitation partagée de ces ressources, il est primordial d’instaurer un dialogue et une collaboration durables entre toutes les parties prenantes.



Ceci nécessite la définition d’objectifs communs et de stratégies adaptées, mais aussi et surtout la conception et la mise en place de structures de gestion ayant une compétence transfrontalière. Une bonne connaissance des caractéristiques et du fonctionnement des systèmes aquifères est également impérative, sans quoi aucune décision rationnelle ne pourra être prise.

C’est ce qu’a entériné la résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies de décembre 2008.



Afin de contribuer à mettre en place une gestion appropriée des aquifères transfrontaliers, l’Agence Française de Développement, avec ses partenaires, le BRGM, l’UNESCO, l’OIEau et l’Académie de l’Eau, a lancé une étude méthodo - logique, qui vise à élaborer un guide opérationnel pour la gestion des eaux souterraines partagées, destiné aux Autorités politiques et administratives concernées.



Ce guide mettra notamment en évidence les problèmes liés à la gestion de ces ressources, fera le point sur l’état de l’art et sur les pratiques en cours, présentera des exemples d’aqui fères transfrontaliers sur plusieurs continents et les enjeux qu’ils représentent, et proposera un ensemble de recommandations, en vue de mettre en place une gestion efficace des eaux souterraines transfrontalières. La maquette du guide a été présentée à l’occasion de l’Assemblée Générale du RIOB à Dakar du 20 au 23 janvier 2010.



Agence Française de Développement frouink@afd.fr - parent@afd.fr www.afd.fr

UNESCO a.aureli@unesco.org - r.stephan@unesco.org www.unesco.org

BRGM d.pennequin@brgm.fr - h.machard@brgm.fr www.brgm.fr

OIEau dg@oieau.fr - c.noel@oieau.fr www.oieau.org

Académie de l’Eau academie@oieau.fr - rama.martina@aesn.fr www.academie-eau.org