Brésil : création d'un réseau de centres de formation aux métiers de l'eau

Pour répondre aux besoins de développement et de modernisation du secteur de l'eau, les Autorités brésiliennes – Secrétariat des Ressources Hydriques (SRH) du Ministère de l’Environnement et Agence Nationale de l’Eau (ANA) - et l’Ambassade de France à Brasilia ont confié à l’OIEau la réalisation de l'étude de faisabilité de la création d’un Réseau de Centres de Formation aux Métiers de l’Eau.
 
L’étude a permis de procéder à une analyse détaillée des secteurs de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement (taux de couverture, taux de indices de pertes d’eau, comptage, taux de collecte et de traitement des eaux usées urbaines et des effluents industriels, prix de vente, rendements commerciaux, dépenses d’exploitations, investissements).
 
On peut estimer globalement à près de 200.000 le nombre des personnels directs et indirects travaillant dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement au Brésil.
 
Les enquêtes ont montré les besoins d’amélioration des compétences professionnelles et les thématiques de formation correspondantes.
 
La majorité des demandes (65%) concerne des formations à caractère très pratique, directement opérationnelles, que seul un Centre de Formation spécifiquement conçu et équipé pourrait offrir.
 
 
L'étude a proposé d’adopter une stratégie "progressive" :
 
-      une vision d’aménagement du territoire, définissant trois grands pôles géographiques : nord-est, centre-ouest et sud-est,
 
-      une réalisation en trois phases s’appuyant sur le soutien des États et les grandes municipalités régionales :
·        le triangle Sao Paulo, Rio de Janeiro et Minas Gerais,
·        la capitale de Brasilia,
·        les villes côtières de la région nord-est,
 
-      une mise en réseau des Centres régionaux, construit sur une "architecture" visant la complémentarité et la spécialisation : pôle sud-est (l’assainissement urbain et industriel, l’alimentation en eau potable), pôle centre-ouest (la gestion de la ressource et des services d’hydraulique urbaine), pôle nord-est (l’hydraulique agricole et les ressources en eau).