Synthèse des connaissances actuelles sur la présence de substances médicamenteuses dans les milieux aquatiques en France et dans quelques pays

Pays: 
Canada
France
Royaume-Uni
Suède
Suisse
Nom du client/bénéficiaire: 
Ministère chargé de l'environnement
Date de démarrage: 
janvier, 2012
Date d'achèvement: 
décembre, 2013
Financeur: 
Ministère chargé de l'environnement
Descriptif du projet: 

Les ministères chargés de l'environnement et de la santé ont publié en mai 2011 un plan national sur les résidus de médicaments dans les eaux (PNRM). Le comité de suivi du plan avait dégagé, lors de son élaboration, un besoin pour les différents acteurs de disposer d'une base commune en ce qui concerne les connaissances actuelles sur la présence de résidus de médicaments dans les milieux aquatiques et les sols et les risques associés (action 1.1 de l’axe A : Renforcer la connaissance de l’état des milieux - Réaliser un état des lieux de la contamination des eaux et des sols par les résidus de médicaments).

La Direction de l’Eau et de la Biodiversité (DEB) du ministère chargé de l'environnement a demandé à l’Office International de l’Eau (OIEau) de contribuer à ce fondement de connaissances en réalisant une synthèse des connaissances portant sur l’occurrence des substances médicamenteuses dans les milieux aquatiques et les risques sanitaires et environnementaux qui en découlent, en France et dans quelques pays.

Descriptif des services rendus par l'OIEau: 

La synthèse a été réalisée en 2012/2013 dans le but de caractériser :

  • les efforts de surveillance et la présence des résidus médicamenteux dans les eaux, en France et dans quelques pays ;
  • l’état des lieux des connaissances en matière de risques environnementaux et sanitaires associés.

Elle concerne principalement les médicaments à usage humain et vétérinaire. D’autres molécules ont également été prises en compte lorsqu’elles ont été recherchées de manière concomitante dans les études. Il s’agit de substances comme la caféine, les hormones naturelles ou les produits cosmétiques, dénommés également produits de soins personnels ou produits d’hygiène.

Elle a porté sur la contamination de différents milieux, à savoir les eaux douces superficielles, les eaux littorales et marines, les eaux souterraines, les sols et les sédiments. Des compartiments supplémentaires ont dû être intégrés en vue de réaliser un inventaire plus complet de la contamination et d’étudier plus en avant les transferts de polluants entre les différents milieux. Ces compartiments sont rattachés à un « usage » des milieux, ils comprennent : les eaux destinées à la consommation humaine, les eaux résiduaires urbaines avant traitement, les rejets de stations d’épuration, les effluents hospitaliers, les boues d’épuration et les effluents d’élevage destinés à l’épandage.

Elle a été présentée au comité de suivi et de pilotage du plan national sur les résidus de médicaments dans les eaux du 3 avril 2014.

Fichiers pour le site internet: 
statut: 
terminé