Energy Water

Titre long: 
Mise en place d’un outil de « benchlearning » destinés à l’amélioration de l’efficience énergétique des procédés utilisant l’eau dans les industries manufacturières européennes
Pays: 
Belgique
Chypre
Espagne
France
Grèce
Irlande
Italie
Nom du client/bénéficiaire: 
Commission Européenne
Date de démarrage: 
février, 2016
Date d'achèvement: 
janvier, 2019
Financeur: 
Union Européenne
Nom des consultants associés/partenaires éventuels: 
Castilla-Leon Institute of Technology-ITCL (ESP) - Leader Carbon Trust-CT (GBR) Socamex-Urbaser-SCMX (ESP) Cyprus Energy Agency-CEA (CYP) Clean Technology Center / Cork Institute of technology-CTC/CIT (IRL) Wings ICT Solutions –WINGS (GR) Water supply and sanitation technology Platform-WssTP (BEL) Smartfuture.EU-SM (ITA) Okavango-OK (FRA)
Descriptif du projet: 

En 2007, le Conseil Européen a adopté, pour 2020, d’ambitieux objectifs en matière d’énergie et de lutte contre le changement climatique : réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% ; faire passer la part des sources d’énergie renouvelable à 20% et atteindre 20% d’efficacité énergétique. Ces objectifs ont été réaffirmés dans la stratégie Europe 2020 (COM(2010)2020 final), mais malgré cela, les prévisions de 2010 indiquaient que ces objectifs ne seraient pas atteints en 2020. Afin de remédier à cette situation, la Commission a produit en 2012 la directive sur l’efficacité énergétique, qui est entrée en vigueur le 4 décembre.

Cette directive fournit une nouvelle structure juridique globale aux objectifs d’efficacité énergétique approuvés au niveau européen. Les Etats Membres doivent ainsi garantir un certain niveau d’économies d’énergie au niveau de l’utilisateur final pour la période 2014-2020 au moyen d’un mécanisme national d’obligations en matière d’efficacité énergétique  ou au moyen d’autres mesures de politique publique.

Tous les secteurs d’activités sont ainsi concernés, au niveau national, par le déploiement de plans d’économie d’énergie. En ce qui concerne les entreprises, de toutes les catégories et de tous les types, une démarche d’audits énergétiques doit être réalisée tous les 4 ans.

Descriptif des services rendus par l'OIEau: 

Le projet energywater s’inscrit dans cette volonté européenne d’augmenter de 20% l’efficacité énergétique et a les objectifs suivants :

  • Améliorer la compétitivité des industries de l’Union Européenne en réduisant de 20% leurs coûts liés à l’utilisation d’énergie pour la gestion de leurs eaux de process,
  • Réduire la consommation d’énergie par les entreprises manufacturières de 26 GWh/année, grâce à la mise en place de mesures permettant d’augmenter l’efficacité énergétique de ces entreprises,
  • Identifier les meilleures stratégies déjà déployées sur le terrain afin de les appliquer à d’autres entreprises (benchmarking et benchlearning),
  • Permettre aux entreprises de s’autoévaluer grâce à un outil informatique en ligne qu’elles rempliront anonymement et qui leur permettra de connaître leur rang de classement par rapport à d’autres entreprises similaires, de taille et d’activités similaires,
  • Créer un réseau d’acteurs clés, l’‘Energy Angels Network’, regroupant des experts en économie d’énergies, des producteurs de technologies innovantes et des financeurs, afin de fournir un large panel de services aux entreprises,
  • Impliquer les décideurs politiques publics tout au long du projet afin d’assurer la levée des barrières potentielles (réglementaires et non-réglementaires) entourant les projets de mise en œuvre de mesures pour réaliser des économies d’énergie.

Le projet a débuté le 1er février 2016 et durera 3 ans. Dix partenaires européens sont impliqués dans ce projet, coordonné par une compagnie espagnole : ITCL.

Pour le moment, le consortium a travaillé parallèlement sur deux tâches.

Tâche 1 : Identification des tous les postes consommateurs d’énergie en lien avec la gestion des eaux de process (du prélèvement, au transport, à l’utilisation, jusqu’au rejet éventuel)

Cette étape est en effet indispensable au développement du concept d’EMSA web-tool : l’outil informatique gratuit qui servira aux entreprises à autoévaluer leur consommation énergétique et leur efficacité énergétique, en comparaison avec d’autres entreprises européennes.

Tâche 2 : Identification de bonnes pratiques en termes d’efficacité énergétique afin de compiler des exemples qui pourraient être dupliqués dans d’autres entreprises.

La prochaine étape sera de commencer à structurer le réseau ‘Energy Angels network’. Ce travail sera réalisé sur le deuxième semestre de 2016, en même temps et en parallèle que le travail de développement de l’EMSA web-tool et de production d’ documents de promotion du projet (brochure, site internet).

statut: 
en cours