Le Secrétariat Technique du ”SANDRE : Service d’Administration Nationale des Données et Référentiels sur l’Eau"

Etablir un langage commun

Devant la multiplication des systèmes d’information et le besoin grandissant de données, le ”SANDRE” a été créé dès 1992 pour simplifier les échanges de ces données entre les différents acteurs publics et privés. Il offre ainsi une interface d’échange unique et répond au besoin d’établir un langage commun entre les partenaires du monde de l’eau.

Par l’intermédiaire du SANDRE, de nombreux outils sont alors mis en place, permettant aux acteurs concernés de rendre leurs systèmes d’information interopérables : des dictionnaires et des scénarios d’échanges et de services Web, des données de références, un Atlas cartographique, un catalogue de métadonnées, des audits de systèmes informatiques, des labels de conformité, etc.

Le SANDRE propose un référentiel composé de plus de 25.000 pages de spécifications techniques et plus de 200 jeux de données. Il établit plus de 20.000 conformités de fichiers par an et assure plus de 30.000 interventions (taxons, substances, …). Son site Internet accueille plus de 800.000 visiteurs/an.

L’OIEau assure le Secrétariat Technique du SANDRE depuis sa création en 1992, aujourd’hui avec le soutien de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques (ONEMA / AFB).

S’adapter aux besoins des acteurs

Historiquement, l’OIEau a consacré à ce titre une grande partie de ses efforts à l’édition de standards pour l’échange de données informatiques entre ordinateurs.

L’édition du ”hackathon” de 2016 a démontré aux utilisateurs du Système d’Information sur l’Eau les progrès réalisés particulièrement par la mise en place de ”Hub’Eau”, site Web d’accès simplifié aux données sur l’eau. Ce prototype s’appuie sur les données du SIE conformes aux standards SANDRE dans un contexte de Big Data.

L’OIEau a animé l’atelier sur les indicateurs d’assainissement. Il a aussi développé un prototype d’exploitation des données de qualité des poissons dans un autre atelier.

Dans cette perspective, l’OIEau a spécifié dès 2015 de nombreux scénarios au format CSV pour améliorer les échanges de données informatiques entre utilisateurs, comme le scénario sur la connaissance de la qualité physico-chimique et microbiologique des milieux aquatiques.

Un nouvel Atlas a été intégré au site Web du SANDRE. Il permet à ses utilisateurs d’effectuer des recherches de référentiels géographiques SANDRE, notamment pour accéder aux référentiels selon les thèmes définis par le SANDRE et par INSPIRE. Pour la première fois dans l’histoire du SANDRE, l’utilisateur accède à une représentation en 3 dimensions des référentiels géographiques qui disposent de leur propre rapport qualité …

Parallèlement, l’OIEau commence à publier les premières notes méthodologiques SANDRE. Il s’agit d’un nouveau document qui vise à améliorer la gestion des données produites par le SANDRE. A titre d’exemple, une note méthodologique relative à l’utilisation du caractère ”voidable” employé dans les spécifications d’INSPIRE a été publié.

Les nouveaux documents de spécifications SANDRE comportent désormais un QR Code en première page. Ce code barre à deux dimensions permet, en le scannant, de télé- charger directement le document au format numérique et éventuellement sa version la plus récente, de s’abonner aux évolutions du document.

Afin de mieux communiquer sur les résultats du SANDRE, le premier rapport d’activités a été publié sur le site Web. Il rappelle l’origine du SANDRE et les projets les plus marquants de 2013-2014. Une édition tous les 2 ans est prévue.

S’élargir aux autres domaines

En sa qualité de Secrétaire Technique du SANDRE, l’OIEau intervient notamment pour :

➥ INSPIRE

Dans le cadre de la Directive européenne INSPIRE, l’OIEau est Membre contributeur pour la rédaction des spécifications sur l’échange de données sur l’eau.

En application du rapprochement des modèles SANDRE à ceux d’INSPIRE qui a été publié sur le site SANDRE l’an dernier, l’OIEau a mis en place un service en ligne qui permet aux utilisateurs de transformer dans un fichier conforme INSPIRE un fichier des Cours d’Eau - Police de l’Eau ou un fichier des stations de mesures de la qualité des eaux superficielles et continentales.

➥ COVADIS

La COVADIS, Commission de Validation des Données pour l’Information Spatialisée est une Commission Interministérielle mise en place par le MEDDE et le MAAF pour standardiser leurs données géographiques les plus fréquemment utilisées.

Pour faciliter l’utilisation des spécifications SANDRE par la COVADIS, le scénario d’échange géographique SANDRE pour la définition des ”Cours d’Eau - Police de l’Eau” a été intégré au serveur de gabarit de la COVADIS.

➥ Interopérabilité

L’OIEau a généralisé l’identification des ressources Web par des URI (Uniform Resource Identifier) : les référentiels SANDRE sont désormais accessibles par des adresses id.eaufrance.fr, stockées dans un nouveau catalogue des URI administré par le Secrétariat Technique du SANDRE.

C’est inédit, l’utilisateur accède désormais à la description de chaque objet géographique, comme par exemple un barrage en particulier, etc.

 

Répondre aux besoins nationaux

L’OIEau, en sa qualité de Secrétaire technique du SANDRE, contribue aux projets nationaux développés par les partenaires du Système d’Information sur l’Eau (SIE) :

Zones Sensibles

L’article R211-94 du Code de l’Environnement, transposant dans le droit français l’article 5 et l’annexe II de la Directive Eaux Résiduelles Urbaines définit les Masses d’Eau particulièrement sensibles aux pollutions : l’OIEau a contrôlé et publié la couche d’information des Zones Sensibles sur le site Web SANDRE.

➥ Echange de données Laboratoires/Commanditaires

EDILABO est un standard d’échange de données unique pour la transmission informatisée des données entre laboratoires d’analyses et leurs commanditaires donneurs d’ordre. L’OIEau a élaboré la nouvelle macro Excel pour faciliter le déploiement du scénario d’échange SANDRE EDILABO version 1.1 dans les laboratoires du Bassin Rhin-Meuse.

➥ Paramètres, méthodes et appellations de taxon

En collaboration avec l’IFREMER, l’INERIS, l’OIEau et le BRGM, environ 800 paramètres et 1921 méthodes ont été révisés dans les référentiels SANDRE. Afin d’améliorer la connaissance sur les appellations de taxon, plus de 2.000 illustrations et molécules en 3D ont été ajoutées en collaboration avec les DREAL et l’OIEau. Chaque fiche SANDRE étant décrite sémantiquement et identifiée par un code unique SANDRE et accessible par une seule adresse Web, toutes les applications des Systèmes d’Information sur l’Eau, la nature et les paysages, les aires marines protégées, etc, pourront facilement y faire référence sans risque de doublon.

➥ Prévision des crues

Avec l’appui du Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (Schapi), l’OIEau a modélisé les données de prévision des crues, qui se basent sur la notion d’Entité de Vigilance Crues : cette dernière correspond à l’emprise géographique concernée par un niveau de risque encouru par la population dans les 24 heures suivant la date d’émission de l’information de vigilance crue. Les flux de données de cet outil Web sont désormais conformes SANDRE.

➥ Assainissement urbain

L’OIEau a modélisé les échanges de données SANDRE ayant trait au domaine de l’assainissement urbain. Ils portent sur la description et le fonctionnement des ouvrages d’assainissement. Les exploitants de systèmes de collecte et de traitement d’eaux usées, les Directions Départementales des Territoires, les Agences de l’Eau, les Services d’Assistance Technique aux Exploitants de Station d’Epuration sont donc concernés.

➥ Obstacles à l’écoulement

Un obstacle à l’écoulement est un ouvrage qui est à l’origine d’une modification de l’écoulement des eaux de surface (dans les talwegs, lits mineurs et majeurs de cours d’eau et zones de submersion marine). Seuls les obstacles artificiels (provenant de l’activité humaine) sont pris en compte. L’OIEau a développé une procédure de contrôle et de publication automatique des obstacles à l’écoulement sur le site Web SANDRE.

➥ Qualité des données et des logiciels

13.000 certificats SANDRE, soit 50 % environ, portent sur les échanges de données entre acteurs de l’eau produisant des données sur ”l’Autosurveillance des stations d’épuration et des systèmes de collecte des eaux usées”, dans le cadre de la mise en application de l’arrêté ministériel du 22 juin 2007. 4