Des formations de plus en plus internationales

Les formations du Centre National de Formation aux Métiers de l’Eau (CNFME) de l’OIEau accueillent de plus en plus de stagiaires étrangers.

En 2016, le CNFME a accueilli plus de 100 stagiaires étrangers sur ses formations sur catalogue.

Ces professionnels de l’eau viennent plus particulièrement :

  • d’Afrique Subsaharienne (en très forte progression) avec des pays comme le Mali, le Gabon, la RD Congo, la Guinée, le Togo, etc.,
  • d’Afrique du Nord et notamment l’Algérie, dans le cadre de plan de renforcement des compétences des bureaux d’études, mais aussi de Tunisie et du Maroc,
  • d’Europe avec la Suisse et la Belgique.
  • d’Haïti et de la zone Caraïbe,
  • du Québec où les premières actions ont commencé en 2015.

Le CNFME multiplie donc les partenariats avec des organismes publics et privés du monde entier.

Cette tradition historique conduit à développer de plus en plus des actions croisées profitables pour les partenaires de l’OIEau, découlant souvent de Plans de Formation pilotés par les services Ressources Humaines, définis avec l’appui du CNFME :

  1. Ces plans de formation comprennent pour partie des formations en France. Les cadres techniques des sociétés d’eau, mais aussi d’entreprises privées (bureaux d’études, constructeurs, fournisseurs) qui viennent se former en France, bénéficient des formations inter-entreprises du CNFME : recours aux plateformes pédagogiques, richesse des échanges avec les autres participants et développement de leurs réseaux de contact. Cette approche permet d’élargir leur champ de vision et, en même temps, d’imaginer avec les formateurs de l’OIEau les possibilités de mettre en œuvre certains modules directement dans leur pays. Les stagiaires français témoignent d’une réelle satisfaction de partager ces sé- quences de formation avec des stagiaires étrangers, percevant cette situation comme une belle expérience humaine.
  2. Ces plans de formation comprennent également des formations intra-entreprises dans les pays eux-mêmes. Bénéficiant de la première étape des formations inter-entreprises en France et en lien avec les structures RH de leur entreprise, les cadres déjà formés mettent en place dans un deuxième temps des formations sur site permettant, sur des sujets ciblés, de faire bénéficier au plus grand nombre des employés de leur entreprise de nouvelles connaissances utiles et ceci dans un contexte de programmes adaptés aux besoins locaux. La capacité de l’OIEau à déployer des travaux pratiques et étude de cas directement sur les infrastructures de ses partenaires est un atout majeur, largement apprécié.