Syndicat Mixte de la Haute Bourbre : Optimisation des services d’eau et d’assainissement

Le Syndicat Mixte Eau et Assainissement de la Haute Bourbre (SMEAHB) regroupe 17 Communes, gère environ 7.500 abonnés au service d’eau potable, 2.700 abonnés à l’assainissement collectif et le complément en usagers de l’assainissement non collectif.

Pour assurer les services de l’eau et d’assainissement, le Syndicat réalise la majorité de ses missions avec ses moyens matériels et humains. Il assure directement :

  • la gestion administrative et financière des abonnés,
  • la maîtrise d’ouvrage et la maitrise d’œuvre des travaux, l l’exploitation des usines, des réservoirs et des réseaux de distribution d’eau potable et d’assainissement,
  • la maintenance et le renouvellement des ouvrages.

Compte tenu des spécificités du territoire, le Syndicat gère un patrimoine technique important :

  • pour l’AEP : 27 réservoirs, 16 stations de pompage et plus de 400 km de réseau,
  • pour l’assainissement : 17 unités d’épuration et plus de 70 km de réseau, qui est à l’orée de son renouvellement.

La mise en place d’une gestion patrimoniale efficace, le développement de nouveaux projets pour répondre aux exigences réglementaires de l’assainissement collectif, la volonté du Syndicat de faciliter l’accès à l’eau et l’assainissement (moyens de paiement, application des nouvelles réglementations, ...) vont conduire à des bouleversements importants de la gestion de l’eau.

Parallèlement, en raison de contraintes budgétaires et de la volonté des Elus de limiter les coûts pour les usagers, les moyens humains du service sont et resteront contraints.

Dans ce contexte, le SMEAHB a mandaté l’OIEau pour réaliser une analyse fonctionnelle de ses services afin de proposer des axes d’amélioration.

La prestation de l’OIEau, déroulée sur une période de 6 mois (février à septembre 2016), s’est articulée autour de 2 phases :

  • d’une part, l’établissement d’une analyse fonctionnelle des structures opérationnelles actuelles des services de l’eau potable et de l’assainissement du Syndicat,
  • d’autre part, l’élaboration de recommandations pour promouvoir une organisation capable de couvrir les besoins actuels et futurs du service en adéquation avec ses spécificités, en fiabilisant son fonctionnement et dans le respect du nive