Laos : Une nouvelle dynamique nationale

Le projet de l’OIEau pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) au Laos, mis en œuvre sur le Bassin pilote de la Nam Ngum, est entré dans sa troisième phase début 2016.

Cette phase 3 a pour objectif de continuer à appuyer les Autorités laotiennes dans l’amélioration de la gouvernance des ressources en eau  :

  •  à travers l'expérience  pilote sur le Bassin de la Nam Ngum ;
  •  en favorisant l’émergence de stratégies de gestion par bassin au niveau national ;
  •  en recherchant une meilleure organisation juridique et institutionnelle ;
  •  en développant les outils de collecte et de valorisation des données.

Lors d’une visite officielle réalisée en mars 2016, les Directeurs Généraux des Agences de l’Eau Rhin-Meuse et Loire-Bretagne, qui apportent à la fois leur soutien au projet, ont rencontré M. Sommad PHOLSENA, nouveau Ministre des Ressources Naturelles et de l’Environnement (MONRE) du Laos. Celui-ci a formulé le souhait de poursuivre cette coopération et de pouvoir se rendre en France dans le cadre d’une visite d’étude afin de rencontrer les acteurs concernés au niveau national et des bassins.

Le Département des Ressources en Eau du Ministère (DWR-MoNRE) révise actuellement la Loi sur l’Eau du pays et souhaite un appui technique à ce sujet, notamment en matière de partage des données sur l’eau. C’est un sujet nouveau pour le département, l’année 2016 ayant vu naitre la première version du Système d’Information sur l’Eau du Laos,  développé dans le cadre du projet.

Le projet apporte un appui à la structuration et à la mise en œuvre des bases de données et des outils logiciels (metadonnées, cartographie dynamique, portail de présentation …).

L’équipe du DWR en charge de la gestion des données a suivi sur la période septembre-décembre 2016 une formation continue pour apprendre à structurer et gérer ces outils.

La finalité de ce renforcement de capacités est de permettre au DWR de maitriser les outils facilitant l’intégration, le traitement et la valorisation des données produites en interne et par les divers partenaires, afin de générer les informations utiles pour la planification et la prise de décision.

En parallèle, le travail de formation-action se poursuit : une équipe dédiée du DWR, appuyée par les experts français et avec l’aide du guide méthodologique élaboré lors des phases précédentes, met en application dans d’autres bassins versants du Laos les méthodes acquises via l'application pilote sur le Bassin de la Nam Ngum pour les différentes étapes du processus de planification.

Les Agences de l'Eau françaises, profitant du cadre favorable développé grâce à ce projet de coopération institutionnelle, apportent également leur soutien à des actions locales pour l'accès à l'eau potable, comme au village de Ban Somphna où un réseau d’alimentation en eau potable et d’assainissement a été créé.