SADIEau

Par le partage d'expériences et de connaissances, les Organismes de Bassins africains peuvent arriver à trouver des solutions à de nombreuses difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Ils diffèrent en termes d'ancienneté, d'expérience, de taille et de fonction/mandat et cette diversité offre une grande opportunité d'échange, d'apprentissage, de développement de capacités et de coopération entre eux.

C'est dans ce sens que le Réseau Africain des Organismes de Bassin (RAOB), à travers le Système Africain d’Information sur l’Eau (SADIEau) met en place une plateforme commune du continent africain pour soutenir l'échange d'expériences, de connaissances et d'expertises entre les institutions et les Organisations Membres, afin d'améliorer la coordination et d'harmoniser les politiques, les stratégies et les pratiques en matière de gestion des eaux transfrontalières.

En 2016, une analyse des sites existants en Afrique et ailleurs dans le monde a été réalisée, puis les points faibles et points forts de SADIEau ont été analysés, en tenant compte des opportunités lors d’un atelier participatif, en avril 2016 à Dakar.

Cet atelier a préconisé des axes de stratégie de développement de SADIEau.