Equateur : De la création des Conseils de Bassin à la planification participative

L’appui de l’Office International de l’Eau (OIEau) au Secrétariat National de l’Eau (SENAGUA) pour le développement de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau en Equateur, co-financé par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne (AEAG), s’est poursuivi pour une seconde année, en dépit du contexte très difficile qui a suivi le tremblement de terre du mois d’avril.

Les relations entre la France et l’Equateur pour la gestion des ressources en eau ont franchi un nouveau palier, avec la signature d’un accord de coopération entre l’Ambassade de France, le Ministère Coordinateur des Ressources Stratégiques d’Equateur, l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, la SENAGUA et l’OIEau.

Le projet s’articule autour de trois composantes :

  • En premier lieu, un appui à la création du Conseil de Bassin Pilote du Rio Portoviejo, dans la Province de Manabi. Les leçons apprises ont été reprises au niveau national, pour faciliter la même dynamique au sein des neuf Démarcations Hydrographiques (DH) et trente-sept Unités de Planification Hydrologique Locale (UPHL).
  • Ensuite, la préparation de l’élaboration des Plans de Gestion des Ressources en Eau par les Conseils de Bassin nouvellement créés. Un guide national pour la planification participative a été rédigé.
  • Enfin, l’appui aux Systèmes d’Information sur l’Eau pour faciliter l’interopérabilité entre les données produites par les différentes Institutions du secteur.

Ce travail permettra de faciliter la réalisation en 2017 des Etats des Lieux nécessaires à la planification.