Chine : Coopération franco-chinoise pour la gestion intégrée du Bassin de la Rivière Hai

Le Bassin du Fleuve Hai, avec ses 130 millions d’habitants, qui est une des zones économiques les plus développées de Chine, avec les Villes de Pékin et de Tianjin notamment, a été retenu comme secteur pilote dans le cadre de l’accord de coopération signé en décembre 2009 entre le Ministère des Ressources en Eau chinois et le Ministère de l’Ecologie français, pour le renforcement des compétences en Gestion Intégrée et Protection des Ressources en Eau.

Les partenaires du projet sont, pour la partie Chinoise, le Ministère des Ressources en Eau, la Commission de Conservation des Eaux de la Rivière Hai, ainsi que les Bureaux des Eaux de la Municipalité de Tianjin et de la Province de Hebei, et, pour la partie fran- çaise, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer (MEEM), l’Agence de l’Eau Seine-Normandie (AESN), le Syndicat Interdépartemental pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), l’Institution Interdépartementale des Grands Lacs de Seine, l’Ambassade de France en Chine et l’OIEau, qui en assure la coordination.

Après une première phase de compréhension mutuelle du fonctionnement des Institutions de bassin en France et en Chine, un premier Projet Pilote dans le Sous-Bassin de la Rivière Zhou (2.100 km²), a permis de tester l’application de nouveaux outils de gouvernance, tels que la mise en place d’un Groupe de Coordination du Sous-Bassin de la Rivière Zhou et l’élaboration d’un Etat des Lieux des Ressources en Eau, d’un Plan de Gestion, ainsi que d’un Programme de Mesures permettant de répondre aux grands enjeux du sous-bassin.

 

Prolongation de la coopération : phase 3

Face à ce succès et à la satisfaction des acteurs des deux Pays, les partenaires se sont accordé, à l’occasion de la COP21 de Paris, pour continuer la coopération à partir de mars 2016 pour une nouvelle période de trois ans.

Un nouvel accord, placé sous le signe de l’adaptation et de la résilience au changement climatique, a été signé officiellement lors du Comité de Pilotage qui s’est tenu dès mars 2016 à Tianjin.

Cette troisième phase vise au renforcement des capacités de Gestion Intégrée dans le Bassin Pilote de la Rivière Zhou, mais aussi dans le nouveau Bassin Pilote du Fleuve Luan (55.500 km²), où seront répliquées les outils mis au point lors des phases précédentes : Etat des Lieux des Ressources en Eau, mise en place d’un Groupe de Coordination du Bassin, Plan de Gestion assorti d’un Programme de Mesures.

Le Projet portera également sur la lutte contre les pollutions ponctuelles et diffuses, la gestion des écosystèmes aquatiques et la restauration de milieux, les réseaux de surveillance et les systèmes d’information, les schémas directeurs d’assainissement et la gestion des lacs-réservoirs.

En accompagnement des volets institutionnels historiques, un nouveau volet économique financé par le FEXTE mis en œuvre par l’AFD, permet des expertises complémentaires et l’expérimentation de technologies françaises dans le domaine de la gestion de l’eau.

De nouveaux partenariats viennent s’ajouter aux partenariats historiques, afin d’intégrer cette nouvelle dimension opérationnelle et économique et de renforcer le lien avec :

  • les administrations locales en charge des secteurs de l’eau, de l’agriculture, de l’énergie et de l’environnement et les Organismes de recherche des Sous-Bassin de la Rivière Zhou et du Fleuve Luan,
  • des entreprises française (Biotope, Veolia, TPE, SME, ETI, etc.) et des Organismes de recherche (Ecole des Ponts et Chaussées / Laboratoire Eau Environnement et Systèmes Urbains - LEESU, IRSTEA).

Cette prolongation de la coopération prouve la qualité des relations établies et montre une volonté réelle d’aller plus loin dans la coopération franco-chinoise sur la Gestion Intégrée des Ressources en Eau.

Le projet a été sélectionné pour recevoir, à l’occasion de la Fête Nationale chinoise, le ”Chinese Government Friendship Award”, remis par le Vice Premier Ministre, M. Ma Kai.