”EUWI+ for Eastern Partnership” : Un projet d’un nouveau type pour accélérer les réformes dans la zone de voisinage de l’UE !

Le Partenariat Oriental (PO) est une initiative politique commune lancée au Sommet de Prague en mai 2009. Il a pour but d’approfondir et renforcer des relations entre l’Union Européenne et ses six voisins Orientaux : l’Arménie, l’Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine.

L’eau est une ressource clé pour le développement économique et social durable de ces pays de la zone de voisinage de l’UE.

Avec des rivières majeures comme le Dniepr ou la Kura dans le Caucase, la majorité des ressources en eau dans ces 6 pays est transfrontalière, d’où un enjeu fort de coopération régionale sur les bases concrètes de transposition de l’acquis communautaire.

Au cours des dernières années, ces pays ont démontré leur volonté d’aligner leurs politiques de l’eau avec les principes généraux et les exigences des Accords Environnementaux Multilatéraux (AEM) et ceux de la DirectiveCadre sur l’Eau (DCE) de l’Union Européenne, ainsi que les autres Directives thématiques et sectorielles relatives à l’eau.

C’est dans ce contexte que le projet ”European Union Water Initiative Plus for Eastern Partnership Countries” (EUWI+4EaP) a été initié par la Direction Générale du Voisinage et des Négociations d’Elargissement (DG NEAR) de la Commission Européenne pour une durée de 4 ans (2016-2020).

La tâche est vaste, car il est nécessaire de réformer les politiques du secteur de l’eau et d’améliorer les cadres réglementaires et institutionnels existants. Le projet se coordonne avec les autres initiatives de coopération dans le domaine de l’eau et se fonde sur les résultats et les enseignements tirés des projets régionaux déjà menés par l’UE dans ces pays dans le domaine de l’eau, notamment “Environmental Protection of International River Basins (EPIRB)” (2012- 2016).

L’OIEau fédère pour le compte du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) les différents organismes publics français du secteur de l’eau afin de réaliser un transfert de savoir-faire dans l’élaboration et la mise en œuvre des Plans de Gestion des Bassins Versants (PGBV) y compris les mécanismes permettant la participation des parties prenantes à chaque échelle (bassin, nationale, internationale) et la gestion partagée des données.

Ce travail se fait sous l’égide de l’UNECE et de l’OCDE, qui mènent le processus interministé- riel des Dialogues Nationaux et de l’Agence Autrichienne de l’Environnement, leader du consortium d’Etats-Membres, qui est particulièrement en charge du monitoring eau de surface et eau souterraine et d’un appui à l’accréditation des laboratoires