WAWAMAN pour une meilleure intégration a l'Union européenne

Le projet WAWAMAN (WAter and WAstewater MANagement) a été mis sur pied en 1998 pour aider les Pays d'Europe Centrale et Orientale à mieux préparer les cadres de leurs administrations et services des eaux à l'adhésion à l'Union Européenne.
 
Un consortium a été formé, réunissant des organisations fortement impliquées dans la formation des spécialistes de l'eau, telles que l'Institut T. G. Masaryk (République Tchèque), le Comité National des Producteurs et Distributeurs d'Eau (Roumanie), l'"Engineering Ecology Consultative Technical Centre" (Lithuanie), le Centre d'Education à Distance de l'Université Technique de Gdansk (Pologne), le Centre National d'Education à Distance de France et l'Office International de l'Eau, ainsi que la Fondation de l'Eau de Gdansk (Pologne) qui assume en outre la gestion du projet.
 
Il visait la formation à distance dans les différents pays impliqués en s'appuyant sur les Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication (NTIC) avec pour objectifs :
 
·         La rédaction, pour le suivi du projet, d'un manuel d'assurance qualité et des procédures associées.
·         Une enquête exhaustive auprès des futurs utilisateurs des 4 Pays d'Europe Centrale et Orientale impliqués pour déterminer les besoins de formation des spécialistes de l'eau ainsi que leurs moyens d'apprentissage.
·         La définition des modules de formation et de leurs spécifications techniques,
·         La conception et la traduction (anglais, polonais, tchèque, roumain et lituanien) de 5 modules de formation,.
·         La création sur Internet d'un centre télématique virtuel de formation sur l'eau.
 
L’évaluation du programme effectuée à l’automne 1999 par l’Université de Sunderland (Angleterre) pour le compte de l’European Training Foundation a confirmé le succès des résultats obtenus.
                                                                               
Cela incite les membres du consortium à poursuivre sur cette même lancée. Plusieurs d’entre eux en sont déjà d’ailleurs à une phase de consolidation nationale du système de téléformation, qualifié en ces termes par l’Université de Sunderland :
 
-        Matériel présenté de manière très professionnelle,
-        Procédures d’assurance qualité excellentes,
-        Pages WEB professionnelles,
-        Thématiques très appropriées dans le contexte de l’accession à l’Union Européenne.
 
C’est donc sur des bases solides, et reconnues, que les organismes impliqués investissent maintenant le champ (national) de la formation à distance dans le domaine de l’eau.
 
Les 5 modules de téléformation sont maintenant disponibles sur Internet en 5 langues (Anglais, Polonais, Tchèque, Roumain et Lituanien), et dotés des périphériques habituels associés à ce type de système : Forum, hyperliens, quizz, etc.
 
Au-delà de ce projet, les institutions impliquées ont maintenu leurs relations professionnelles, lesquelles s’inscrivent naturellement dans la mouvance de l’élargissement à l’Union Européenne.