Russie : la Volga : bassin pilote pour la formation et les reformes institutionnelles 1999-2001

De 1999 à fin 2001, l'OIEau a été impliqué dans deux projets financés par le Programme TACIS de la Commission Européenne dans cette région :



Renforcement des capacités de formation dans le secteur de l'environnement dans le bassin du fleuve Volga. L’OIEau, associé au bureau de consultants danois COWI et en partenariat avec SODETEG, a permis aux formateurs russes d’améliorer leurs connaissances sur la gestion des ressources en eau et des services d’eau potable en France, où ils ont rencontré des responsables de nombreux établissements impliqués dans le secteur (agences de l'eau, compagnies d’aménagement, distributeurs d’eau privés…) au cours d’un voyage d’étude réalisé en décembre 1999.



• Le projet ENVRUS9801, intitulé "conseil au Ministère des Ressources Naturelles sur la gestion de l'eau en Russie" et commencé en février 2000, visait l'objectif à long terme de la Fédération de Russie de créer un système de gestion de bassin efficace et fiable, fondé sur des procédures de planification par objectif, des procédures juridiques et réglementaires rationnelles et sur des prises de décisions basées sur l’information.



Rassemblés au sein d’un consortium, le BCEOM, chef de file du projet, VERSeau et l’OIEau ont mené à bien ce projet sur une période de deux ans.



Le volet portant sur la '"mise en oeuvre d’une gestion par bassin au niveau d’un bassin pilote" avec des activités liées au perfectionnement du/des système(s) actuels de gestion de l'information était coordonné par l’OIEau.



Le rapport final de ce volet a présenté :



- une macro-analyse de la situation législative, institutionnelle et organisationnelle existante en ce qui concerne la gestion des données, avec en particulier, une analyse des principaux flux de l'information relatifs aux principaux problèmes à prendre en compte dans le système d'information des BVU;



- des recommandations pour l'organisation de l'accès de l'organisme de bassin aux données nécessaires pour produire l'information prévue au niveau du bassin.



Ensuite, en conformité avec les termes de référence du projet, et dans le but de faciliter "l'utilisation durable de l'eau dans les bassins russes", un premier outil a été développé pour le bassin de l'OKA, qui inclut la ville de Moscou.



Ce système prototype d'Observation du Bassin de l'OKA, nommé OKARBIS v01, consistait à permettre aux responsables Systèmes d’Information des nouvelles agences d'intégrer les données et les informations venant de sources variées, dans une structure adéquate de base de données/SIG, afin de produire les résultats nécessaires à la réalisation de ses diverses fonctions.



Exemple : dans l'objectif de produire une information spécifique utile pour la gestion intégrée de bassin, des cartes ont été réalisées avec les données 2TP (déclaration usager/pollueur) rendues disponibles par le “Cadastre” Russe de l'Eau.