Europe : "WEST" pour faire le tour de la recherche sur l’eau

La Directive-Cadre sur l’Eau (DCE) relève d’une approche inédite de la gestion de l’eau, notamment en raison de l’importance accordée aux aspects économiques, tant pour l’analyse des usages de l’eau, que pour le choix des mesures nécessaires à la réalisation de ses objectifs.
 
La mise en œuvre de cette démarche innovante nécessite la maîtrise par l’ensemble des acteurs de concepts, de méthodes et de notions économiques souvent complexes.
 
Le guide méthodologique "WATECO" élaboré pour la Directive-Cadre, s’il constitue à cet égard un outil d’accompagnement indispensable, doit être approprié par tous les acteurs, alors même qu’ils disposent d’une connaissance de l’économie très variable.
 
Un travail de vulgarisation et de diffusion doit donc être réalisé : c’est le projet "WEST" (Water EconomicS Training), confié par la Commission Européenne (DG Env) à l’OIEau.
 
Le projet "WEST" a pour objet le développement d’outils de formation spécifiques, qui tiennent compte de cette diversité d’acquis pour apporter à chaque acteur les éléments nécessaires à l’exercice de sa mission (étude économique, définition de programme, décision, etc.). Pour assurer cette bonne adéquation entre outils de formation et utilisateurs, trois groupes cibles ont été distingués :

  • les décideurs, qui arrêteront les orientations de gestion de l’eau dans les districts et utiliseront donc les travaux économiques comme outils d’aide à la décision ;
  • les professionnels de l’eau, qui élaboreront les documents opérationnels (plan de gestion notamment) et s’appuieront pour cela au besoin sur des experts extérieurs. Ils devront donc assurer un rôle d’interface entre décideurs et experts ;
  • les économistes, auxquels seront confiées les études à mener dans le cadre de l’élaboration du plan de gestion. Leur connaissance tant de la gestion de l’eau en général et de la DCE en particulier que de la place accordée à l’économie dans ce processus sera ici déterminante.


 
Les produits développés sont adaptés à chaque groupe et accordent une large place aux études de cas.
 
Ce projet lancé fin 2002 s’est achevé en octobre 2003. La Commission Européenne assurera dans les prochains mois une large diffusion des outils ainsi créés afin d’en permettre l’utilisation la plus large possible et d’assurer une pratique homogène au sein de l’Union Européenne.