Directive Cadre sur l’Eau et pollution chimique : la plus grande base de données brutes européenne

L’OIEau associé à l’INERIS apporte depuis 5 ans une assistance technique à la DG Environnement de l’Union Européenne pour l’application de la DCE sur les polluants chimiques. Cette mission doit conduire à une révision de la liste des « substances prioritaires » de la Directive-Cadre Eau (DCE) et à la fixation des concentrations à respecter dans les cours d’eau. Dans ce cadre, l’OIEau a créé une base de données des analyses d’eau récentes effectuées dans les eaux de surface de 28 pays (15 millions d’analyses rassemblées). Après avoir défini les données à collecter, créé les outils pour effectuer cette collecte (accessibles à l'adresse : http://www.oieau.fr/WISE-end-user-tool/) puis pour traiter les données reçues, l’OIEau avait créé un site internet d’information sur le contenu de la base de données. Pour permettre aux experts des différents pays européens de décider si les preuves sont suffisantes pour inscrire les substances sur la liste à proposer au Parlement Européen en janvier 2011, l’année 2010 a été consacrée à mettre en valeur et traiter ces données. Un gros travail d’expertise et d’analyse de la qualité de ces données a également été conduit pour garantir la qualité des conclusions des experts sur les substances chimiques. Ce travail a notamment permis de montrer les forces et faiblesses des systèmes actuels de suivi de la qualité des eaux de surface : sous représentation des lacs et des eaux côtières et de transition, référencement géographique incomplet, stockage des données à revoir. Il a également confirmé la pertinence des approches retenues dans la Directive fille sur les Normes de Qualité environnementales (2008/105/CE) en ce qui concerne la qualité des données. Ce travail sera présenté et débattu à la première réunion plénière du groupe européen sur les substances chimiques (CMEP) organisé à Bratislava le 25 novembre 2010.