Brésil : Bassins du Rio das Balsas et du Rio São Valério

L’OIEAU renforce sa coopération avec le Secrétariat d’Etat chargé de la gestion des ressources en eau et de l’Environnement du Tocantins, en participant à l’élaboration des Schémas Directeurs des Bassins Versants du Rio das Balsas et du Rio São Valério.
 
L’étude est menée en partenariat entre l’OIEau et le bureau d’études japonais NIPPON KOEI LAC CO., LTD et financée par la Banque Mondiale.
 
L’OIEau est chargée d’organiser la participation des acteurs locaux au processus de planification, au travers de réunions dans chaque commune du bassin-versant afin d’informer la population et d’identifier les acteurs qui pourront accompagner l’ensemble du processus.
 
L’enjeu est important, car les acteurs locaux se sentent souvent à l’écart des décisions concernant la région.
 
La Réserve Ecologique Serra Geral do Jalapão, une des plus vastes du pays, avec une superficie de 716.306 hectares a été créée en 2001, par décret présidentiel. L’accès y est totalement interdit à l’homme, à l’exception de programmes de recherche scientifique autorisés par le Gouvernement Fédéral, qui considère cette zone comme prioritaire pour la préservation de la biodiversité brésilienne.
 
Mais il existe aussi 13 projets de construction de centrales hydroélectriques dans le bassin versant du Rio das Balsas, situé dans le Parc Naturel.
 
La population de la région, peu informée mais consciente des problèmes liés à ces projets, est très inquiète. A l’initiative du Centre d’Appui à l’Agriculture Familiale et à l’Economie Solidaire du Territoire du Jalapão, une pétition a été rédigée, s’opposant à toute construction de centrale hydroélectrique dans la région.
 
Le slogan pour cette campagne "l’énergie du Jalapão est différente" fait allusion au dynamisme de la population pour rechercher des nouveaux modes de développement, qui soient respectueux de l’environnement : artisanat, agriculture écologique, apiculture, tourisme écologique, etc. Selon certains, l’hydroélectricité en fait partie. Selon d’autres, la construction de centrales sur le Rio das Balsas et ses affluents est totalement incompatible avec le tourisme écologique.
 
L’OIEau devra promouvoir une concertation entre toutes les parties prenantes de ce conflit, afin de définir quelles seront les priorités du Schéma Directeur de Bassin. Celui-ci sera soumis ensuite à l’approbation de la population avant d’être remis au Secrétariat d’Etat chargé de la Gestion des Ressources en Eau et de l’Environnement de l’Etat du Tocantins.